La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Pour mieux comprendre vos options chirurgicales

Guide sur les interventions chirurgicales

Vivre avec un ou deux seins en moins (aucune reconstruction)

Après une mastectomie unilatérale, vous pouvez choisir de ne pas remplacer le sein retiré (avoir une poitrine asymétrique). De la même façon, après une double mastectomie, vous avez la possibilité de ne pas remplacer les deux seins enlevés et de vivre avec « une poitrine plate ». Décider d’avoir recours ou non à une reconstruction après une chirurgie mammaire représente un choix personnel. Il importe de savoir que vivre avec un ou deux seins en moins constitue une option aussi valable que la reconstruction mammaire. Nous offrons ci-dessous quelques facteurs à prendre en considération pour effectuer un tel choix.

Facteurs à considérer pour vivre sans seins

  • Éléments d’ordre général

    Refuser une reconstruction mammaire s’explique par diverses raisons et nécessite la prise en compte de différents éléments, notamment :

    • La liberté d’avoir une poitrine plate
    • La reconstruction peut ne pas être importante pour vous
    • L’idée d’une longue opération et d’un lent rétablissement et la douleur associée à la reconstruction peuvent s’avérer accablantes
    •  Le port d’une prothèse est inconfortable pour vous
    • Le coût d’une prothèse est trop élevé — consultez une liste de programmes communautaires qui offrent une aide financière.
    • La crainte que le ou les seins reconstruits ne soient pas naturels au toucher
    • La présence d’autres problèmes de santé pourrait exclure toute possibilité de reconstruction.
  • Éléments du quotidien

    Vous pourriez être préoccupée des répercussions d’une poitrine plate ou asymétrique sur votre intimité. Voici quelques éléments que vous devrez peut-être essayer ou adapter après avoir refusé une reconstruction mammaire :

    • La perte de sensation dans votre ou vos mamelons pourrait rendre d’autres parties de votre corps plus sensibles ;
    • Les caresses sensuelles devront peut-être être modifiées. Il est important de vous exprimer et de discuter avec votre partenaire pour trouver ce qui convient le mieux ;
    • Certains modèles de lingerie fine peuvent être portés avec des prothèses mammaires. Cependant, si vous ne vous sentez pas à l’aise d’en porter, rien ne vous y oblige. En fin de compte, privilégiez les vêtements dans lesquels vous vous sentez confortable et séduisante.

    Vivre avec un ou deux seins en moins peut également se répercuter sur votre apparence générale quotidienne. Le site Web BreastFree prodigue les conseils suivants pour vous vêtir de façon à détourner l’attention de votre poitrine :

    • Favoriser les tissus avec beaucoup de motifs irréguliers, mais pas trop petits ;
    • Choisir des couleurs foncées, en particulier le noir ;
    • Opter pour des chemisiers impeccables avec des poches judicieusement positionnées ;
    • Préférer des fermetures décentrées ou d’autres caractéristiques asymétriques ;
    • Superposer des surchemises, vestes et tricots aux vêtements plus ajustés ;
    • Utiliser des foulards et des châles pour couvrir une partie ou la totalité de votre poitrine ;
    • Ne pas oublier que les boucles d’oreilles et les parures pour cheveux attirent le regard vers le haut.
  • Questions à poser à votre chirurgien

    Si vous songez à refuser la construction ou si votre décision en ce sens est déjà prise, il est important de le dire clairement à votre chirurgien. Lorsque vous discuterez de vos options, pensez à poser les questions suivantes à votre spécialiste pour vous assurer que vous êtes tous les deux sur la même longueur d’onde :

    • À quoi ressemblera ma poitrine après la mastectomie ? Est-ce qu’une asymétrie pourrait être corrigée par une greffe adipeuse ?
    • Est-ce que ma paroi thoracique aura une apparence semblable des deux côtés ?
    • Où se situeront les cicatrices après l’intervention ? Seront-elles à plat sur ma poitrine ?
    • Combien de fois avez-vous effectué une mastectomie (unilatérale/bilatérale) sans reconstruction ?
    • À quels résultats dois-je m’attendre ? Avez-vous des photos qui pourraient servir d’exemples ?
    • Pourrai-je ressentir des sensations à la poitrine ?
    • Si vous avez de gros seins, vous devrez peut-être discuter des problèmes de santé que pourrait occasionner le fait d’avoir une poitrine asymétrique.
  • Options lorsqu’il n’y a aucune reconstruction
    • Le refus d’une reconstruction mammaire ne signifie pas que vous n’avez plus de choix. Différentes possibilités s’offrent à vous :

    • Les prothèses mammaires - elles peuvent être utilisées quand bon vous semble
    • Les tatouages décoratifs
    • Les mamelons en silicone

«J’adore vraiment avoir un thorax plat, me coucher sur le ventre la nuit, jogger sans rebonds de la poitrine et ne pas avoir chaud aux seins l’été. Les cicatrices m’importent peu parce que pour moi, c’est comme regarder un vieil arbre noueux. Ça représente la vie, la force et la survie. Honnêtement, ne pas avoir de seins est mieux que la version originale ! »

– Anonyme

«Pour être franche, je n’ai jamais regretté d’avoir refusé la reconstruction et de m’être fait enlever les deux seins. J’adore ne pas devoir porter de soutien-gorge ! Je ne transpire plus sous les seins lorsque je m’entraîne et je mets des débardeurs pratiquement toute l’année. Je possède différentes prothèses que je pourrais utiliser si je le voulais, mais honnêtement, je ne le fais jamais. Maintenant, quand j’essaie de les porter, avoir des seins me semble très étrange. J’ai eu la chance de me faire tatouer il y a quelques années par l’entremise de l’organisation Pink’d. Une artiste fantastique de l’île de Vancouver du nom de Sam R a créé un magnifique tatouage à partir de mon idée originale. 

– Alison