Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Information

Traitements et effets secondaires

Les traitements systémiques

Contrairement aux thérapies localisées, chirurgie et la radiothérapie, les traitements systémiques sont administrés dans tout le corps. À l’instar de la radiothérapie, ils peuvent être utilisés comme traitement de première intention (souvent dans les cas de cancer de stade IV) ou ils peuvent servir de traitement complémentaire à une opération, soit avant (néoadjuvant) ou après (adjuvant). Les études démontrent que les traitements néoadjuvants et adjuvants semblent également efficaces pour prévenir la récidive du cancer du sein. Pour améliorer les chances de succès d’une intervention chirurgicale, votre médecin pourrait recommander un traitement néoadjuvant dans le cas d’une grosse tumeur ou d’atteinte des ganglions lymphatiques. Les thérapies systémiques actuellement utilisées comprennent la chimiothérapie, l’hormonothérapie et les thérapies ciblées. 

La chimiothérapie

La chimiothérapie emploie des médicaments pour endommager et détruire les cellules cancéreuses. Dans les cas de cancer à un stade précoce, la chimiothérapie peut être administrée après une intervention chirurgicale pour éliminer toutes les cellules cancéreuses restantes et pour minimiser le risque de récidive. Parfois, la chimiothérapie peut être utilisée avant une opération pour réduire la taille de la tumeur de façon à pouvoir la retirer. Dans les cas de cancer du sein métastatique, la chimiothérapie est administrée pour diminuer la grosseur de la tumeur, pour ralentir sa croissance ou pour soulager les symptômes du cancer. De nombreuses femmes atteintes d’un cancer du sein répondent bien à la chimiothérapie. Une multiplicité de médicaments et de combinaisons de médicaments existe. Votre médecin et vous prendrez des décisions à ce sujet en vous basant sur votre type de cancer et les éléments identifiés dans le rapport de pathologie.

L’endocrinothérapie 

L’œstrogène et la progestérone peuvent stimuler la croissance des cancers de type HR+ et c’est pourquoi l’hormonothérapie est utilisée pour les empêcher d’agir ainsi. Ce type de thérapie est employé pour :

  • bloquer les récepteurs d’œstrogènes ou de progestérone des cellules cancéreuses ;
  • réduire le nombre de récepteurs ;
  • empêcher les ovaires de produire des hormones ;
  • ou bloquer les actions d’une enzyme, l’aromatase, ce qui en retour diminue le taux d’œstrogène dans le corps.

Le choix d’une hormonothérapie pour le cancer du sein et la durée du traitement dépendent de nombreux facteurs. Est-ce que la femme a atteint sa ménopause ? Quel est le stade du cancer du sein ? Existe-t-il d’autres problèmes de santé (tels l’ostéoporose ou un risque de formation d’un caillot sanguin) qui pourrait empêcher le recours à certains types d’hormonothérapie ? Quelles hormonothérapies ont déjà été administrées ? De quelle façon la maladie progresse-t-elle ?

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées visent directement certaines parties des cellules cancéreuses qui les différencient des autres cellules pour les tuer ou interrompre leur développement. De manière générale, elles ont pour objectif de :

  • freiner la croissance et la division des cellules cancéreuses en inhibant les voies de signalisation qui ordonnent à la cellule de croître ;
  • altérer les protéines des cellules cancéreuses de façon à provoquer leur mort ou à empêcher de nouveaux vaisseaux sanguins de nourrir les cellules cancéreuses ;
  • encourager le système immunitaire à attaquer les cellules cancéreuses ;
  • détruire les cellules cancéreuses en acheminant une toxine à ces cellules seulement.

Les médicaments de soutien

Les médicaments de soutien visent à contrebalancer les effets secondaires du cancer ou de son traitement. Veuillez consulter notre section sur les effets secondaires pour en apprendre davantage sur ces derniers et sur les moyens de les gérer.

Comprendre les produits biologiques ultérieurs (PBU)  

Un médicament tel le Herceptin est composé de matériel biologique comme les cellules et les antigènes. Souvent, ces produits biologiques sont formés de grosses molécules complexes ou d’une combinaison de molécules. Les médicaments conventionnels sont habituellement obtenus par synthèse chimique, ce qui signifie qu’ils sont faciles à reproduire et qu’il est simple d’en créer une version générique. En raison de la complexité des produits biologiques et des organismes vivants utilisés pour les fabriquer, il demeure difficile de les copier. Un biosimilaire, aussi appelé produit biologique ultérieur, est la version « générique » d’un produit biologique. Il ne s’agit pas d’une reproduction exacte étant donné la subtilité du médicament d’origine, mais il s’en approche. Le recours aux PBU pour le traitement du cancer du sein n’est pas la norme au Canada actuellement, mais cette situation pourrait changer prochainement.

Pour en savoir plus sur les médicaments biosimilaires, téléchargez notre fiche d’information ici.

Que faire si les médicaments ne sont pas remboursés

Consultez les sections Vivre avec le cancer du sein ou Vivre avec le cancer du sein métastatique de ce site Web pour obtenir plus de détails.

Les traitements systémiques jouent un rôle de premier plan dans le traitement du cancer du sein. Il est important pour vous d’en comprendre les risques et les avantages. Si vous êtes incertaine, posez des questions à votre équipe de soins.

PARTAGER

Médirepère

Où sont offerts les médicaments contre le cancer métastatique au Canada

Recherche rapide

Nos témoignages