Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Information

Traitements et effets secondaires

Les thérapies complémentaires

Utilisées conjointement avec la médecine conventionnelle, les thérapies complémentaires sont souvent employées pour réduire les effets secondaires. Il importe de discuter avec votre oncologue avant d’entreprendre toute thérapie complémentaire. Bien que certaines puissent paraître bénéfiques, d’autres peuvent causer des problèmes de santé sérieux, voire mortels.

Acupuncture – Par définition, l’acupuncture « consist[e] à piquer avec des aiguilles en des points précis de la surface du corps d’un patient pour soigner différentes maladies ou provoquer un effet analgésique ». Cette pratique ancienne fait aujourd’hui l’objet de nombreuses recherches qui suggèrent que l’acupuncture peut être utile pour atténuer les effets secondaires comme la fatigue, les bouffées de chaleur, la nausée, les vomissements et la douleur. Par contre, si vous souffrez d’un lymphœdème ou si vous avez subi un évidement ganglionnaire, vous ne devriez pas être piquée par des aiguilles dans le bras touché.

L’art-thérapie peut vous aider à exprimer vos sentiments à propos du cancer du sein, particulièrement ceux desquels il est difficile de parler. Cette forme de thérapie peut contribuer à réduire le stress, la dépression et la fatigue. Elle peut également améliorer votre capacité d’adaptation. Les arts tels la peinture, le dessin, la sculpture pour ne nommer que ceux-là vous accompagneront dans votre processus de guérison affective. Guidée par un art-thérapeute, vous n’avez pas besoin d’être une grande artiste pour en ressentir les bienfaits. Pour trouver un art-thérapeute, renseignez-vous auprès de votre centre anticancéreux ou visitez le canadianarttherapy.org/find-an-art-therapist (en anglais) ou le http://www.aatq.org/arttherapy.

Les compléments alimentaires ne sont pas considérés comme des traitements pour le cancer ou des remèdes. Certains compléments alimentaires peuvent entraver l’efficacité des médicaments sous ordonnance et des traitements du cancer du sein. Ils peuvent même engendrer des réactions toxiques dangereuses. Les compléments peuvent aider à atténuer certains effets secondaires, mais ils devraient être utilisés avec prudence. Il est TRÈS important de discuter des compléments alimentaires que vous envisagez de consommer pour vous assurer qu’ils correspondent à vos besoins et qu’ils ne nuiront pas à vos traitements.

L’exercice – Consultez la section Vivre avec le cancer du sein pour obtenir de l’information sur les bienfaits de l’activité physique.

L’hypnothérapie est, selon le Hypnotherapy Directory, l’utilisation de suggestions et de visualisations positives durant un état de transe pour induire des changements subconscients dans nos pensées, nos sentiments et nos comportements. Elle peut être très utile pour réduire les effets secondaires des traitements du cancer du sein. Elle peut se solder en une diminution de la douleur, de la fatigue, de l’insomnie, de la nausée, des bouffées de chaleur, de l’anxiété et de la dépression et une sensation accrue de sérénité et de contrôle. Pour trouver un hypnothérapeute certifié dans votre région, contactez l’Association des hypnothérapeutes cliniques enregistrés (ARCH) ou la Canadian Hypnosis Association.

La massothérapie peut contribuer à réduire certains effets secondaires des traitements contre le cancer du sein telles l’anxiété, la dépression, la fatigue et la douleur. Si vous subissez actuellement une chimiothérapie, une radiothérapie ou que vous êtes en convalescence après une chirurgie mammaire, un massage pourrait ne pas vous convenir. Si vous désirez avoir recours à la massothérapie, parlez-en d’abord à votre équipe de soins et cherchez un massothérapeute autorisé ayant de l’expérience auprès des personnes vivant avec un cancer du sein.

La méditation peut aider à diminuer le stress et la fatigue et à améliorer l’humeur et la qualité du sommeil. De nombreuses ressources audio et en ligne sont offertes pour vous apprendre à méditer. Vous pouvez également faire appel à un formateur.

La musicothérapie est souvent utilisée dans le traitement du cancer du sein pour aborder la question de la qualité de vie et de la perception de la douleur. La musicothérapie fournit un soutien à travers les défis émotifs, psychologiques et spirituels posés par le cancer du sein. Il existe différentes façons de pratiquer la musicothérapie. Un musicothérapeute peut offrir à ses clients souffrant de cancer du sein des activités comme l’écriture de chansons thérapeutiques, la pratique d’un instrument, l’imagerie guidée, le travail de la voix, l’interprétation vocale ou musicale de chansons importantes, l’ébauche de listes d’écoute encourageantes et l’improvisation. Si vous désirez obtenir plus de renseignements ou trouver un musicothérapeute, contactez l’Association de musicothérapie du Canada au http://www.musictherapy.ca/fr.

La naturopathie – Selon le Cancer Treatment Centres of America, la naturopathie est « une approche en matière de soins de santé qui a recours à des traitements naturels non toxiques pour traiter la personne dans sa globalité et pour encourager le processus d’autoguérison. » La naturopathie englobe la nutrition et la supplémentation, l’activité physique, la médecine par les plantes, le counselling en mode de vie et l’acupuncture. Il importe de se rappeler que « naturel » ne veut pas dire « sécuritaire ». Si vous travaillez à la fois avec un naturopathe et un médecin en titre, assurez-vous de leur faire connaître quels traitements l’autre vous prescrit.

Le qi gong « est un entraînement du corps et de l’esprit qui améliore la santé mentale et physique en incluant des postures, des mouvements, des techniques de respiration et une concentration sur les intentions, » affirment les praticiens. Une étude du University of Texas MD Anderson Cancer Center a révélé que le qi gong peut soulager le stress et la dépression, améliorer la qualité de vie en plus de procurer des bienfaits physiologiques pour les patientes atteintes d’un cancer du sein qui suivent un traitement de radiothérapie.

La thérapie par l’écriture – Tenir un journal aiderait à affronter les défis physiques et affectifs engendrés par un cancer du sein. Vous pouvez utiliser votre journal pour y consigner vos pensées et vos sentiments, y compris votre espoir de guérison et votre peur de mourir. Votre journal pourrait améliorer la compréhension que vous avez de vous-même puisque vous serez en mesure de comparer vos impressions et sentiments d’aujourd’hui à ceux d’il y a quelques mois.

Le yoga peut améliorer le bien-être physique, le sommeil, la qualité de vie, réduire la fatigue et le stress chez les patientes vivant avec un cancer du sein. Assurez-vous que votre instructeur possède les compétences requises pour travailler avec des patientes atteintes d’un cancer du sein. Discutez avec votre médecin avant d’entreprendre tout programme d’exercices.

Les thérapies complémentaires peuvent apaiser les effets secondaires, mais elles peuvent également nuire au traitement de la maladie. Veillez à consulter votre médecin si le recours à l’une de ces thérapies vous intéresse. Pour plus de renseignements, visitez le Centre de cancérologie intégrative d’Ottawa ou Inspire Health (en anglais).

PARTAGER

Médirepère

Où sont offerts les médicaments contre le cancer métastatique au Canada

Recherche rapide

Nos témoignages