Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Notre vision

Le RCCS existe pour s’assurer que tous les Canadiennes et les Canadiens affectés par le cancer du sein ont la meilleure qualité de vie possible. 


Mission 

Le Réseau canadien du cancer du sein est la plus importante organisation canadienne d’individus préoccupés par le cancer du sein dont le travail est guidé par les patientes. Le RCCS s’efforce de faire valoir les perspectives et les préoccupations des patientes du cancer du sein en faisant de la sensibilisation, en organisant des activités de défense des intérêts et en promouvant le partage de l’information.

  • Éducation et sensibilisation – Le RCCS offre des renseignements et des formations dignes de foi aux personnes affectées par le cancer du sein.
  • Défense des intérêts – Le RCCS promeut un accès équitable aux services de soutien et aux soins pendant toute la durée de la maladie pour favoriser la meilleure qualité de vie possible. Le RCCS veille également à ce que les besoins des survivantes du cancer du sein et de leur famille soient pris en compte dans les domaines de la recherche et des politiques en soins de santé.
  • Réseau national – Le RCCS met en contact des organismes et des personnes en vue de promouvoir l’échange d’information et la collaboration.

Valeurs 

Le Réseau canadien du cancer du sein s’est engagé à fonctionner selon des lignes directrices respectant les valeurs fondamentales suivantes :

  • Travail guidé par les patientes : Nous désirons nous assurer que les patientes et survivantes du cancer du sein sont constamment au cœur de notre organisation et que leurs perspectives et leurs préoccupations influencent les priorités du RCCS.
  • Crédibilité : Nous voulons prendre des décisions basées sur les recherches et les pratiques exemplaires les plus actuelles.
  • Responsabilité : Nous visons la transparence dans nos opérations et une reddition de comptes à la communauté du cancer du sein, aux parties prenantes et au public en général.
  • Équité : Nous reconnaissons que les personnes affectées par le cancer du sein sont issues de divers horizons culturels, linguistiques, sociaux, économiques, géographiques et familiaux et que leurs besoins en matière d’accès peuvent être complexes. Nous voulons comprendre ces besoins en vue de promouvoir la justice sociale et nous assurer de résultats optimaux pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens affectés par le cancer du sein.
  • Inclusion : Nous nous engageons à fonctionner de manière à garantir l’inclusion de l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens.
  • Intégrité : Nous voulons adhérer aux normes les plus rigoureuses en matière de professionnalisme, d’éthique et de responsabilité personnelle.
  • Diversité : Nous sommes résolus à promouvoir la diversité au sein de notre conseil d’administration, notre personnel, nos bénévoles, nos membres et nos parties prenantes, y compris aux chapitres de la participation aux programmes et de la prise de décisions.

Histoire du RCCS

En 1992, la Chambre des communes publiait un rapport intitulé Le cancer du sein : des questions sans réponses dont une des propositions a conduit à la tenue du Forum national sur le cancer du sein en novembre 1993 à Montréal. Dans son rapport, le Forum national a notamment recommandé la création d’un réseau national d’organismes et de personnes dont le travail serait guidé par des survivantes du cancer du sein afin de rallier et de faire entendre les membres de la communauté préoccupée par le cancer du sein. Un comité de planification intérimaire composé de neuf survivantes de partout au Canada s’est porté volontaire pour organiser la création d’un réseau national représentant les intérêts des Canadiennes vivant avec un cancer du sein et des membres de leur famille.

Le Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) est officiellement incorporé et enregistré en tant qu’organisme de bienfaisance depuis novembre 1994. Santé Canada a par la suite parrainé un séminaire pour promouvoir le développement de l’organisme et pour aider le Réseau à accroître ses compétences. Les 43 personnes issues de divers groupes ethniques et régions du pays qui ont participé à ce séminaire ont nommé un comité de direction composé de 17 membres.

Au début de 1995, le RCCS a marrainé des rencontres régionales à Halifax, Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver, en partenariat avec Santé Canada. Au total, 200 personnes y ont parlé de l’état des services actuels et des lacunes persistantes qui affectaient l’éducation sur le cancer du sein, la prévention, l’établissement des diagnostics et les traitements. Elles ont recommandé que le Réseau canadien du cancer du sein devienne un lien entre les différents groupes préoccupés par le cancer du sein. On voulait ainsi élargir la gamme des ressources disponibles, échanger de l’information et diffuser des activités à caractère pédagogique.

En 1997, le RCCS a engagé une directrice générale et ouvert son bureau national à Ottawa. Depuis, il a publié plusieurs rapports de recherche mettant en lumière des enjeux majeurs associés au cancer du sein dont l’accès aux traitements pour les Canadiennes souffrant d’un cancer du sein métastatique, les temps d’attentes au Canada, les répercussions économiques du cancer du sein, les besoins des jeunes femmes et le point de vue des femmes en milieu rural. Ces rapports ont joué un rôle important dans l’amélioration des services et des soins offerts aux Canadiennes touchées par le cancer du sein.

Le RCCS a également organisé des rencontres en personne pour les femmes atteintes d’un cancer du sein, les survivantes ainsi que les membres de leur famille pour accroître leurs connaissances et leur transmettre de l’information au sujet de la maladie. Elles ont aussi appris comment accéder aux traitements nécessaires et comment nouer des liens avec une communauté axée sur le soutien. Le RCCS présente régulièrement des webinaires portant sur une variété de sujets d’un grand intérêt. Il publie également un bulletin électronique mensuel et un magazine semestriel pour contribuer à répondre aux besoins d’information et d’éducation des Canadiennes préoccupées par le cancer du sein au Canada. Le RCCS poursuit son travail avec les décideurs pour fournir de la rétroaction aux instances d’approbation en santé et pour faire en sorte qu’une approche axée sur le patient soit favorisée.