Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Pour mieux comprendre vos options chirurgicales

Guide sur les interventions chirurgicales

Mastectomie

La mastectomie consiste en l’ablation chirurgicale d’un sein. Si vous subissez une mastectomie, vous pourriez remplacer le sein enlevé par une prothèse ou opter pour une reconstruction mammaire. Vous pourriez également décider de ne recourir à aucune de ces options et de vivre avec un ou deux seins en moins. Les renseignements ci-dessous vous permettront d’en apprendre davantage sur chacune de ces possibilités pour que vous puissiez déterminer ce qui est le plus approprié pour vous.

Options possibles après une mastectomie

  • Vivre avec un ou deux seins en moins 

    Si vous ne désirez pas subir d’autres opérations

    • Si la reconstruction ne constitue pas une option pour vous.
    • Si une reconstruction a engendré des complications.
    • Si porter une prothèse est inconfortable pour vous.
    • Si le coût d’une prothèse est trop élevé — consultez une liste de programmes communautaires qui offrent une aide financière.
    • Si vous vous sentez dépassée à l’idée d’une longue opération et d’un long rétablissement.
    • Vous trouverez plus d’informations sur les sites Web Les amazones s’exposent et Flat & Fabulous (en anglais seulement).

    Éléments à considérer : Vivre avec un sein en moins pourrait s’avérer impossible pour celles dont le sein intact est volumineux. Les risques pour la colonne vertébrale seraient trop grands puisque le poids des deux côtés du corps ne serait plus le même. Une déviation de la colonne vertébrale pourrait s’ensuivre, causant ainsi des douleurs dorsales et des troubles d’équilibre.

    «J’adore vraiment avoir un thorax plat, me coucher sur le ventre la nuit, jogger sans rebonds de la poitrine et ne pas avoir chaud aux seins l’été. Les cicatrices m’importent peu parce que pour moi, c’est comme regarder un vieil arbre noueux. Ça représente la vie, la force et la survie. Honnêtement, ne pas avoir de seins est mieux que la version originale ! »
    ~anonyme~

     

     

    «J’ai choisi une mastectomie avec reconstruction mammaire différée parce que je savais que je suivrais des traitements de radiothérapie. Maintenant que mes traitements actifs sont terminés, je considère qu’il est plus important pour moi de me concentrer pour retrouver ma force et mon énergie. Je songerai peut-être à rencontrer un plasticien pour connaître les options qui s’offrent à moi dans quelques années, après m’être sentie forte pendant un certain temps. J’ai besoin de savoir que je suis prête aux plans physique et affectif avant de me lancer dans une intervention chirurgicale d’une telle ampleur. Pour le moment, vivre ici sans cancer me suffit. Ma cicatrice me rappelle quotidiennement que je dois apprécier ma vie. »
    ~Andrea~

    «Après ma mastectomie, j’ai pris la décision de vivre sans seins pendant environ deux ans. J’ai aimé la sensation de ne pas devoir porter de soutien-gorge. Je trouvais les prothèses insérées dans un soutien-gorge extrêmement inconfortables. Avant mon cancer, mes seins étaient gros et j’en désirais de plus petits. Ma nouvelle silhouette était bienvenue. J’avais déniché des chandails flatteurs qui dissimulaient ma poitrine plate. »
    ~Trisha~

    «J’étais très active et je ne voulais pas qu’on coupe mes muscles pour créer un sein. Je m’inquiétais de la possibilité qu’une récidive passe inaperçue à cause de la reconstruction et je n’avais à peu près pas de problèmes d’image corporelle avec ou sans seins. Les femmes diffèrent grandement à ce sujet. Il faut considérer l’ensemble de la personne et son attitude. »
    ~anonyme~

  • Prothèse 

    Sein artificiel qui peut être composé de différents matériaux

    • Peut être portée directement sur la peau ou être insérée dans une pochette à cet effet dissimulée dans un soutien-gorge ou un maillot de bain.
    • Peut devenir moite et collante si portée directement contre la peau. Recourir à un soutien-gorge post-mastectomie avec pochette intégrée pourrait aider à pallier ce problème.
    • Peut être remplacée si elle devient usée ou endommagée, mais le coût doit être considéré puisque les programmes et les assurances pourraient limiter le montant du remboursement des prothèses.
    • Des variations de poids causées par les traitements peuvent survenir. Des prothèses de différentes grosseurs peuvent être utilisées si un seul de vos seins a été enlevé et que la taille de l’autre change.
    • Peut être portée après la radiothérapie une fois la peau guérie. Les prothèses de Knitted Knockers s’avèrent souvent une option intéressante pendant que la peau cicatrise.
    • La plupart des prothèses ne font pas bon ménage avec l’eau chlorée des piscines. Des prothèses spécialement conçues à cet effet peuvent être utilisées dans l’eau chlorée.

    «Les matériaux plus modernes donnent des résultats et une sensation naturels. Personne ne devinera que vous en portez, même s’il y a un contact physique. »
    ~Andrea~

  • Reconstruction 

    Opération pratiquée après une mastectomie ou une tumorectomie  

    • Reconstruction permanente de la forme d’un sein.
    • Peut être effectuée immédiatement après la mastectomie ou peut être différée, c’est-à-dire qu’elle n’aura lieu que des mois ou des années plus tard.
    • Les options possibles comprennent l’utilisation de vos propres tissus, d’implants ou d’une combinaison des deux.
    • Ne nécessite aucune prothèse externe.
    • Requiert souvent plus d’une intervention chirurgicale pour obtenir les résultats souhaités.

    «J’ai opté pour une reconstruction mammaire immédiate avec implant pour diverses raisons. J’avais 53 ans au moment de mon diagnostic, j’étais en bonne santé physique et j’étais fière de mon apparence. Ma mère avait subi une mastectomie à un jeune âge et je me rappelle la voir se cacher dans les vestiaires et perdre sa prothèse mammaire à des moments inopportuns, en nageant par exemple. Je ne voulais pas toujours y penser. Il était important pour moi de pouvoir porter un maillot de bain ou une robe décolletée tout en ayant l’air naturelle. Je sentais que c’était primordial pour mon estime de moi-même. Si je n’avais pas pu obtenir une reconstruction immédiate, je n’aurais peut-être pas accepté de subir une autre opération plus tard. J’étais contente que la prothèse d’expansion ait pu être posée tout juste après la mastectomie. Malheureusement, de nombreuses femmes n’ont pas accès à la reconstruction immédiate parce qu’il est difficile de coordonner l’horaire du chirurgien oncologue avec celui du plasticien. Un conseil : Ne vous attendez pas à retrouver l’apparence que vous aviez avant votre mastectomie. Je ne me sens pas encore à l’aise de me promener nue, sauf devant mon mari.”
    ~Karen~

    « Après avoir vécu pendant deux ans sans seins, j’ai choisi de subir une reconstruction mammaire. Je n’ai pas pris cette décision à la légère. Je me suis assurée d’être prête physiquement et émotivement.”
    ~Trisha~

    « Je crois que les gens doivent nourrir des attentes réalistes à l’égard de la reconstruction, de l’objectif poursuivi. La mastectomie fait disparaître une partie de ce que nous sommes en tant que femmes, physiquement et psychologiquement. Redevenir confiantes en nous-même avec ou sans reconstruction nécessite beaucoup de travail. Accepter la nouvelle personne que nous sommes est le point de départ incontournable. Je sais que j’avais l’impression que je n’avais pas d’autre choix que d’aller de l’avant pour comprendre et accepter ce qui m’arrivait. Mon sein avait disparu : il n’y avait pas de zone grise. Il faut aussi savoir que la reconstruction n’est pas une intervention simple. Elle peut parfois s’avérer douloureuse, mais le résultat final en vaut la peine. Je connais de nombreuses femmes qui n’ont pas subi de reconstruction et qui ont trouvé leur identité propre également. »~Sondria~