Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Votre voie d’accès à des ressources financières

Explofinances

Travail et école

La décision de révéler votre diagnostic de cancer à votre employeur ou à un responsable de votre école vous revient entièrement. La discrimination fondée sur la maladie est illégale pour un employeur au Canada. Cependant, si vous estimez devoir prendre congé ou avoir besoin d’une certaine flexibilité dans votre emploi ou vos études, il est recommandé de parler à votre employeur ou à un responsable de votre établissement d’enseignement.


Congé

Il peut être difficile de savoir quand s’absenter du travail ou de l’école, ou même de déterminer si vous devez prendre congé ou non, surtout si vous éprouvez peu de symptômes. Parlez de votre diagnostic et de votre plan de traitement à votre oncologue. Il ne pourra pas vous dire quoi faire, mais il vous fournira de l’information qui pourrait faciliter votre prise de décision. Voici quelques questions que vous pourriez lui poser :

Si vous suivez un traitement :

  • Quand commencera le traitement ?
  • Combien de temps dure chaque traitement (par exemple, devez-vous rester à l’unité de chimiothérapie toute la journée ou le traitement se fera par voie orale ?)
  • Combien de temps durera la totalité du régime thérapeutique (par exemple, 6 semaines ou 6 mois) ?
  • Des périodes précises de récupération sont-elles nécessaires pendant ce temps (après une opération par exemple) ?
  • Quels sont les effets secondaires courants du traitement ? Peuvent-ils avoir une incidence votre emploi ou vos études ?
  • Y existe-t-il des risques liés à votre lieu de travail actuel dont vous devriez tenir compte (exposition à des produits chimiques, travail manuel, exposition à des virus ou à la grippe si vous travaillez auprès des aînés ou des jeunes par exemple) ?
  • À quoi devriez-vous accorder la priorité durant votre traitement pour assurer votre bien-être (le sommeil ou l’exercice par exemple) ?

Si vous ne recevez pas de traitement :

  • À quelle fréquence devez-vous vous rendre à la clinique ou devez-vous faire l’objet d’un suivi ?
  • À quelle thérapie devez-vous participer durant ce temps (hydratation, physiothérapie par exemple) ?
  • De quelle façon vos symptômes pourraient-ils s’aggraver ? Comment se manifesteront-ils ? (Une fatigue accrue en constitue un exemple.)
  • À quoi devriez-vous accorder la priorité pour maintenir votre qualité de vie et votre capacité physique fonctionnelle ?

Avant de discuter avec votre employeur, votre gérant ou un responsable de votre établissement scolaire, concevez un plan qui inclut les dates dont vous devez tenir compte pendant votre traitement ou pour lesquelles il pourrait y avoir une aggravation des symptômes. Examinez ce à quoi vous avez peut-être déjà droit (des congés de maladie accumulés ou des crédits). Vous pourriez même désirer prendre quelques congés de maladie ou journées de vacances pour réfléchir à vos options. Parlez également à votre représentant syndical si vous jugez que vous devez mieux comprendre les clauses de votre contrat ou les possibilités qui s’offrent à vous. Avant de quitter votre emploi ou vos études, assurez-vous de détenir les coordonnées de la personne à joindre pour obtenir des renseignements sur les prestations et les options de congé payé, si vous y avez droit.

PARTAGER

MÉDIREPÈRE

Où sont offerts les médicaments contre le cancer métastatique au Canada

Recherche rapide

Nos témoignages

FAQ

Vos commentaires nous importent
Glossaire

La signification d’un terme utilisé dans l’Explofinances vous est incertaine ?

Cliquez ici pour en obtenir la définition.

Informations supplémentaires

Je possède des renseignements pouvant contribuer à la mise à jour de ce guide. Qui devrais-je contacter ?

Si vous avez des renseignements supplémentaires qu’il serait utile d’ajouter à ce guide, veuillez nous écrire au cbcn@cbcn.ca ou nous appeler au 1-800-685-8820.

Nos coordonnées

Comment puis-je joindre directement le RCCS si j’ai des questions sur un sujet précis ?

Vous pouvez nous joindre par courriel au cbcn@cbcn.ca ou par téléphone au 1-800-685-8820.