Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Votre voie d’accès à des ressources financières

Explofinances

Conseils de planifcation


Comment planifier

1re étape — Comprendre votre situation

Une fois que vous aurez rencontré l’oncologue et que vous aurez une meilleure compréhension de votre plan de traitement, il pourrait être utile de dresser une liste des choses dont vous devrez tenir compte durant votre traitement. Il peut s’agir d’une modification de votre rémunération (et le moment où cela se produira), des factures à payer (et à quelle date) et des dépenses qui pourraient augmenter. Établir une telle liste peut vous permettre de discerner les thèmes requérant une attention particulière, réduisant ainsi l’impression d’être dépassée par les événements. Cliquez ici pour voir un exemple de liste d’éléments à examiner.

Vérifier votre couverture d’assurance

L’une des premières étapes consiste à déterminer à quelles assurances vous avez accès et ce que chaque police comprend. Il existe différents types d’assurance. Certains fournissent un revenu additionnel quand vous ne pouvez pas travailler, d’autres s’occupent des paiements à la banque et du remboursement des dettes alors que d’autres veillent à la couverture des produits de santé et des médicaments dont vous aurez peut-être besoin au cours de votre traitement. Vous pourriez avoir droit à différents types d’assurance grâce à votre régime d’avantages sociaux des employés ou à un régime auquel vous avez souscrit de votre propre chef.

Voici comment vérifier les assurances auxquelles vous souscrivez peut-être :

  • Regardez votre bulletin de paie pour remarquer la présence de retenues à la source pour des produits d’assurance comme l’invalidité de longue durée, l’assurance contre les maladies graves ou les prestations-maladie.
  • Lisez tous les manuels de l’employé ou, si vous êtes étudiante, tous les guides qui vous ont été remis.
  • Vérifiez si vous possédez une carte d’assurance.
  • Adressez-vous à votre département des ressources humaines, à votre gérant ou à votre conseiller financier.
  • Appelez votre institution financière, votre agence de prêts, votre compagnie d’automobile ou la société émettrice de votre carte de crédit pour savoir si vous avez souscrit une assurance crédit et prêt ou une assurance des créances hypothécaires.
  • Consultez vos relevés bancaires pour vérifier si vous effectuez des paiements annuels ou mensuels pour un produit d’assurance.

Parler à votre employeur, au responsable de votre programme ou à un représentant de votre établissement d’enseignement (le cas échéant)

La décision de révéler votre diagnostic à votre employeur ou à votre établissement d’enseignement vous revient entièrement. La discrimination au travail en raison d’une maladie est illégale au Canada. Cependant, si vous croyez que vous devrez prendre congé ou que vous aurez besoin d’une plus grande souplesse dans vos études ou votre emploi, il serait sage de discuter de votre situation avec un responsable de votre école ou votre employeur. De plus, cela pourrait vous aider si jamais un déclin dans votre productivité survenait. Si vous êtes membre d’un syndicat ou d’une association étudiante, il est suggéré de parler avec votre représentant avant de rencontrer votre employeur ou votre directeur de programme d’études pour comprendre vos droits aux termes de la convention collective ou les modalités de votre contrat. Voici quelques sujets de discussion :

  • Si vous devez vous absenter du travail : votre date de départ et la durée anticipée de votre absence ;
  • Si votre poste peut être maintenu (si vous planifiez retourner travailler) ;
  • Si l’ancienneté et certains crédits peuvent être conservés ;
  • S’il existe des options de travail souples (travailler de la maison par exemple) si vous continuez à travailler ;
  • Quelles sont vos obligations durant votre absence (par exemple, assumer une plus grande part de vos prestations d’assurance, soumettre un rapport sur votre capacité de travailler, etc.)
  • Quels avantages sociaux pourraient être offerts en dehors des prestations d’assurance mentionnées plus haut (gestion de cas, infirmière-pivot ou counseling par exemple).

Pour obtenir plus de renseignements sur ce qu’un employeur a le droit de savoir et la façon dont cette information sera traitée, cliquez ici.

Dresser la liste des factures à payer

Si vous ne connaissez pas explicitement vos obligations financières mensuelles, établissez-en la liste. Pour plusieurs d’entre nous, des prélèvements automatiques sont effectués chaque mois sur notre carte de crédit ou dans notre compte bancaire et nous y pensons rarement. Il importe de recenser tôt toutes vos obligations financières pour déterminer aisément lesquelles peuvent être éliminées ou négociées (au besoin). Dresser une liste des factures à payer peut également s’avérer rassurant ; vous pourriez constater que votre situation financière demeurera gérable même si vous devez réduire vos heures de travail.

Contacter votre banque ou votre compagnie de prêt

Si vous détenez une carte de crédit, une hypothèque, un prêt automobile ou tout autre type de prêt, il s’avère utile de joindre la banque ou la compagnie de prêt pour vérifier si une assurance prêt s’y applique. De nombreuses banques et sociétés de financement offrent maintenant aux emprunteurs de souscrire une assurance liée aux options de financement en cas de maladie ou de perte d’emploi. Certaines l’exigent même. De nombreuses personnes ne savent pas qu’elles possèdent des assurances qui couvrent leurs prêts puisque les frais sont souvent inclus dans les paiements mensuels. Le représentant de votre banque ou de votre compagnie de prêt sera en mesure de vous dire si vous êtes protégée par une telle assurance et, le cas échéant, comment présenter une demande de règlement.

Repérer de possibles coûts additionnels pour votre ménage

Il pourrait vous être utile de repérer de possibles augmentations dans vos dépenses habituelles causées par votre traitement contre le cancer. Devrez-vous embaucher quelqu’un pour garder vos enfants, prendre soin d’une personne âgée ou s’occuper de votre animal de compagnie ? Aurez-vous à acheter d’autres types d’aliments à l’épicerie ? Devrez-vous prendre un taxi au lieu de l’autobus pendant un certain temps ?

2e étape — Déterminer quelles factures peuvent être négociées (et le faire le cas échéant)

Si vous prévoyez d’éprouver de la difficulté à vous acquitter de vos factures à temps durant votre traitement (ou si vous découvrez que vous accusez déjà un retard à ce chapitre), songez à négocier les modalités de paiement de certains comptes. La plupart des sociétés de services publics (électricité, internet, eau) et des sociétés émettrices de carte de crédit accepteront de conclure une entente de paiement en cas de maladie soudaine. Il importe de joindre ces sociétés avant d’être en défaut de paiement. Si vous n’êtes pas déjà inscrite à un plan de versements égaux, parlez-leur-en.

Si vous vous sentez écrasée par vos factures et que vous estimez avoir besoin d’aide supplémentaire pour évaluer vos options, il existe des services d’orientation en matière de crédit à but non lucratif dans la plupart des provinces. Consultez le site Web de Conseil en crédit du Canada pour obtenir plus d’informations.

3e étape — Établir un budget

Si vous prévoyez une modification de vos revenus ou de vos cotisations d’assurance, consignez sur un calendrier les moments où ces modifications entreront en vigueur. Il peut être difficile d’être exacte, alors obtenez autant d’informations que possible de la part de votre employeur, de votre assureur ou du programme gouvernemental pour savoir quand les changements surviendront. Vous pouvez vous attendre à* :

  • 4 à 8 semaines pour l’assurance-emploi
  • 3 à 4 mois pour les prestations d’invalidité du RPC (3 à 6 semaines dans le cas d’une demande accélérée)
  • 4 semaines et plus pour les prestations de maladie de courte durée de l’employeur
  • 4 semaines et plus pour les prestations d’assurance maladies graves
  • 6 semaines et plus pour les prestations d’invalidité de longue durée de l’employeur

* Estimations seulement — ces chiffres varient selon le volume, l’employeur, les politiques de l’assureur, etc.

Chaque mois, lorsque vous aurez une idée de votre revenu, dressez aussi la liste des dépenses que vous prévoyez d’engager. Vous pourrez ainsi brosser un tableau plus clair des possibles manques à gagner en plus de déterminer si une aide financière s’avère requise.

Vous pouvez obtenir de l’aide pour établir votre budget. Les suggestions suivantes proviennent d’organismes communautaires. Certains centres de cancérologie proposent également leur propre programme. Faites-en la demande à votre centre local ou à votre intervenant-pivot.

PARTAGER

MÉDIREPÈRE

Où sont offerts les médicaments contre le cancer métastatique au Canada

Recherche rapide

Nos témoignages

FAQ

Vos commentaires nous importent
Glossaire

La signification d’un terme utilisé dans l’Explofinances vous est incertaine ?

Cliquez ici pour en obtenir la définition.

Informations supplémentaires

Je possède des renseignements pouvant contribuer à la mise à jour de ce guide. Qui devrais-je contacter ?

Si vous avez des renseignements supplémentaires qu’il serait utile d’ajouter à ce guide, veuillez nous écrire au cbcn@cbcn.ca ou nous appeler au 1-800-685-8820.

Nos coordonnées

Comment puis-je joindre directement le RCCS si j’ai des questions sur un sujet précis ?

Vous pouvez nous joindre par courriel au cbcn@cbcn.ca ou par téléphone au 1-800-685-8820.