La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

ACTION

Advocacy

Défendre vos droits par l’entremise des relations avec les médias

Contacter les médias pour promouvoir vos droits vous permet de partager votre histoire et la cause que vous défendez à plus grande échelle. Entreprendre des relations avec les médias constitue une bonne stratégie pour les enjeux pour lesquels votre solution (ou l’une d’elles) consiste à faire de la sensibilisation.

Les relations avec les médias représentent une très large catégorie qui va des stations de radios aux magazines numériques et aux publications nationales. Votre approche et votre démarche seront ainsi dictées par la voie que vous choisirez. Que vous contactiez une revue ou une station de radio, vous devez vous assurer de raconter votre expérience et de défendre votre cause d’une façon digne de mention dans les nouvelles. Référez-vous à notre feuille de travail « La communication narrative » pour équilibrer l’intérêt médiatique avec l’enjeu à promouvoir, la solution et l’appel à l’action.

Sachez qu’au-delà de l’intérêt médiatique de votre histoire, du message général de défense des droits et des cinq questions de base — qui, quoi, quand, où et comment — les nouvelles sont choisies en fonction des critères suivant :

  • Les répercussions sur l’auditoire
  • La controverse soulevée
  • Les conflits
  • La crédibilité et la notoriété des intervenants
  • L’impact émotionnel

Les conseils et lignes directrices qui suivent mettent l’accent sur deux voies de communication appartenant à la grande famille des relations avec les médias : les publications écrites (que vous pouvez joindre à l’aide du courrier des lecteurs) et les entrevues (que vous pouvez tenter d’organiser par l’entremise d’une note de présentation aux médias).

Publications écrites et courriers des lecteurs

Si vous choisissez de partager votre expérience dans une publication, vous pourriez songer à expédier une lettre à la rédaction, à savoir une lettre envoyée par un lecteur à un média écrit à propos de sujets de préoccupation. Bien souvent, la lettre est rédigée pour corriger un élément qui est perçu comme une erreur publiée dans un numéro précédent ou pour contester ou appuyer la position prise par un journaliste. La lettre peut également être publiée quand son sujet est d’actualité ou pertinent, c’est-à-dire qu’il fait peut-être l’objet d’un débat au sein d’une branche du gouvernement ou qu’il rejoint une histoire très médiatisée. Ces lettres sont censées être publiées textuellement alors tout ce que vous écrirez doit être exact et approprié pour le lectorat de la publication en question.

Voici quelques conseils pour envoyer une lettre à la rédaction :

  • Vous trouverez l’adresse courriel de la rédaction sous l’onglet « contactez-nous » ou « comment nous joindre » du site Web de la publication.
    • Vous détiendrez ainsi l’adresse courriel d’une personne qui s’attend à recevoir du courrier électronique des lecteurs.
  • Copiez et collez votre lettre dans le corps de texte de votre courriel (ne soumettez pas votre lettre sous forme de pièce jointe).
  • Les lettres doivent être aussi courtes, limpides et concises que possible.
    • Vérifiez sur le site Web de la publication la longueur de texte recommandée ou le nombre de mots maximal.
  • Même si les journaux acceptent les textes qui portent sur tous les sujets, ils se réservent le droit de les condenser et de les éditer comme bon leur semble.
  • Si possible, adaptez le contenu de votre lettre pour accroître ses chances d’être publiée par un journal régional.

Si vous désirez savoir à quoi ressemble une lettre à la rédaction, vous pouvez utiliser ce modèle comme exemple.

Entrevues et notes de présentation aux médias

Si vous préférez être interviewée, vous pouvez envoyer une note de présentation aux médias, soit un message pour leur faire connaître votre histoire. Dans une note de présentation, vous devez décrire votre expérience de manière à illustrer au journaliste de quelle façon il peut la présenter à son public. Votre note de présentation constitue une occasion pour vous de vous présenter, de raconter votre histoire et d’expliquer pourquoi il s’avère important de mettre de l’avant le sujet que vous aurez choisi. Lorsque possible, mentionnez tout soutien local que vous avez obtenu et greffez-y des statistiques canadiennes ou des faits pour démontrer la situation.

Voici quelques conseils pour l’envoi d’une note de présentation aux médias :

  • Pour trouver l’adresse courriel de la bonne personne à contacter, utilisez l’onglet « contactez-nous » sur le site Web du média qui vous intéresse.
    • Cela vous permettra de joindre une personne qui vous y autorise.
  • Évitez d’entrer trop dans les détails.
    • Votre note de présentation devrait occuper une demi-page, une page tout au plus.
  • Ne faites parvenir une note de présentation que si vous êtes certaine d’être disponible pour une entrevue.
    • En d’autres mots, n’en envoyez pas une la veille d’une opération ou d’une longue période de vacances.
  • Mentionnez des statistiques pertinentes et leur provenance dans la mesure du possible. Cela conférera de la crédibilité à votre propos.
    • Les journalistes pourront s’en servir pour effectuer des recherches pour tout reportage ou pour des dossiers plus fouillés.
    • Veillez à recevoir la permission des sources que vous citez.
  • Ayez sous la main une photo couleur en haute résolution que vous pourrez partager si quelqu’un le demande.
    • Il pourrait s’agir d’une photo de vous, seule ou avec votre famille ou des amis (obtenez leur consentement avant de la donner). Assurez-vous qu’aucun logo de marque ou de compagnie n’est visible et que l’arrière-plan n’est pas encombré.

Vous pouvez vous servir de ce modèle de note de présentation aux médias pour avoir une meilleure idée de ce à quoi cela ressemble.

Préparation à l’entrevue

Quand un journaliste vous contactera pour vous informer qu’il désire vous interviewer, vous devez être prête à raconter votre histoire. Parler à un journaliste pour la première fois peut paraître intimidant, mais vous préparer adéquatement pourrait soulager une grande partie du stress lié au fait de devoir sur-le-champ transmettre votre message à un auditoire.

Une fois que vous avez reçu la confirmation que l’entrevue aura bel et bien lieu, notez les renseignements suivants :

  • Nom du journaliste/intervieweur
  • Date et durée de l’entrevue
  • Échéance fixée (date et heure) pour terminer l’histoire
  • Informations sur le sujet ou l’angle choisi
  • Noms des personnes interviewées (serez-vous la seule ou il y aura d’autres personnes ? D’autres points de vue seront-ils présentés ?)
  • Si l’entrevue se déroulera en direct ou sera enregistrée
  • Le type d’entrevue (audio, visuelle ou écrite)
Types d’entrevues

Audio (pour un balado ou la radio par exemple)

Optez pour un message court et concis. Il n’y a pas de place pour les réponses détaillées ou longues. Ce type d’entrevues fonctionnent souvent avec des clips sonores. Tentez de susciter des images chez l’auditeur. Privilégiez par exemple des verbes d’action ou des anecdotes. Soyez articulée et veillez à ce que votre voix soit agréable à écouter. Gardez vos notes à portée de main pour avoir aisément accès à des informations (des statistiques par exemple).

Visuelle (pour la télévision ou un documentaire par exemple)

Une image vaut mille mots et l’intervieweur souhaitera probablement enregistrer l’entrevue dans un endroit qui appuie le message que vous essayez de transmettre (votre maison par exemple). Si la rencontre a lieu à votre domicile, choisissez à l’avance une pièce et préparez-la pour l’entrevue. Veillez à ce qu’elle soit bien rangée et qu’aucun logo de compagnies ou de marque de commerce ne soit visible. Il ne doit pas non plus y avoir des éléments distrayants en arrière-fond. Une photo de famille sur une tablette derrière vous constitue un bon arrière-plan (assurez-vous d’abord d’avoir la permission des personnes qui y apparaissent). Demandez à l’avance si le journaliste voudra filmer un segment à l’extérieur pour pouvoir vous préparer en cas d’intempéries.

Pendant l’entrevue, regardez le journaliste et non pas la caméra. Évitez de trop bouger ou de poser des gestes nerveux puisque cela pourrait déconcentrer l’auditoire. Cependant, restez vous-même. Si vous ne l’êtes pas, cela paraîtra à l’écran.

Écrite (pour un journal ou un blogue par exemple)

Assurez-vous de donner des explications dans un langage clair. La bonne nouvelle, c’est qu’avec la presse écrite, vous avez la liberté d’expliquer la terminologie et de développer votre pensée sur un sujet précis au besoin. Gardez vos notes près de vous pour pouvoir continuellement revenir sur vos messages principaux.

Le journaliste souhaitera peut-être obtenir une photo pour accompagner votre histoire. Choisissez-en une récente dont l’image est claire. Si d’autres personnes y apparaissent, obtenez leur permission avant de la soumettre.

Dernières observations
  • Les confidences n’existent pas. Ne divulguez publiquement que ce que vous êtes prête à lire ou à entendre à votre sujet.
  • Soyez respectueuse envers les membres de médias et tentez d’établir des relations.
  • Transformez le négatif en positif dans la mesure du possible.
  • Vous pouvez prendre le contrôle de l’entrevue ou remettre de l’information en contexte au besoin.
  • Insistez sur votre message de défense des intérêts.
  • Ne répondez pas aux questions destinées à d’autres personnes. Si vous n’êtes pas médecin, ne donnez pas de conseils médicaux.
  • Soyez prête à répondre lorsque le journaliste vous demandera : « Souhaitez-vous ajouter quelque chose ? »
    • Utilisez ce moment pour réitérer votre message de défense des droits.

PARTAGER

Médirepère

Où sont offerts les médicaments contre le cancer métastatique au Canada

Recherche rapide

Nos témoignages