Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

1 octobre 2014 : Le Réseau canadien du cancer du sein lance la campagne de sensibilisation au cancer du sein métastatique, Héritage vivant


  • Chaque jour au Canada, plus de trois femmes reçoivent leur premier diagnostic d’un cancer du sein localement avancé ou métastatique. (1)
  • Environ trente pour cent des personnes ayant reçu à l’origine un diagnostic de cancer du sein à un stade précoce développent par la suite un cancer du sein récidivant et/ou métastatique. (2)

Une campagne servant à préparer le terrain en vue de la Journée nationale du cancer du sein métastatique au Canada.

Ottawa, Ontario – Le 1er octobre 2014 – Le Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) annonce aujourd’hui le lancement de la campagne L’héritage vivant afin de mieux faire connaître le cancer du sein métastatique, lequel survient lorsque le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps; celles étant le plus touchées étant les os, le foie, les poumons et le cerveau. (3) À l’heure actuelle, le cancer du sein métastatique est considéré comme une maladie incurable qu’il est possible de circonscrire par voie de traitement, bien que le taux de survie demeure faible. (4)

Un rassemblement de Canadiennes atteintes d’un cancer du sein métastatique partagent leur héritage vivantet, de concert avec le Réseau canadien du cancer du sein (RCCS), sensibilisent à la forme la plus grave de la maladie. Selon de récentes études, les personnes vivant avec le cancer du sein métastatique se sentent souvent isolées du reste de la population touchée par le cancer du sein et pensent souvent que l’information qui leur est actuellement disponible ne correspond pas à leurs besoins particuliers. (5)

« Où qu’elles soient situées au Canada, il est important que les femmes se sentent appuyées et qu’elles fassent partie d’un grand réseau de Canadiennes aux prises avec des difficultés semblables lorsqu’il s’agit de comprendre et de prendre en charge leur cancer du sein métastatique », a déclaré Cathy Ammendolea, présidente du conseil d’administration du RCCS. « La campagne L’héritage vivant vient souligner que l’héritage de chacune de ces femmes comporte bien plus que la réalité dévastatrice de la maladie. Elle les aide aussi à remplacer l’isolement et la peur par des sentiments d’espoir, d’appartenance et d’optimisme. »

« Lorsque j’ai reçu mon diagnostic d’un cancer du sein métastatique, j’étais terrifiée. Tout ce que je savais au sujet du cancer du sein, c’est qu’il était possible d’en guérir ou d’en mourir. Mais cela ne représente tout simplement pas le monde dans lequel vivent plusieurs d’entre nous », raconte Mei-Lin Yee, avocate, mère ainsi que membre du Comité consultatif de L’héritage vivant. « Je suis résolue à partager mon histoire avec d’autres et à les inspirer à vivre leur vie pleinement chaque jour. De cette façon, la maladie métastatique ne peut nous voler plus que ce qu’elle a déjà pu faire. Mon héritage ne sera pas un cancer du sein métastatique. Mon héritage vivant, c’est ma passion pour la vie. »

Il existe quatre formes principales de cancers du sein : récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2-positif); HER2-négatif; récepteurs hormonaux positifs (HR-positif); et des tumeurs basaloïdes qui n’expriment pas de récepteurs HER2 ni de récepteurs hormonaux (triple-négatif). (6) La première étape importante consiste à déterminer l’état de HER2 et des récepteurs hormonaux des cellules tumorales du sein de façon à ce que le traitement soit optimal. (7) Le cancer du sein avancé avec HR+ constitue la forme la plus fréquente de la maladie. Environ 70 pour cent de tous les cancers du sein invasifs sont HR+ lors du diagnostic. (8) Les chercheurs commencent à explorer comment l’analyse génétique peut orienter la prise de décisions quant aux traitements les plus appropriés. La médecine personnalisée, comme on l’appelle, vise à évaluer la constitution génétique de cellules tumorales précises pour ensuite mieux cibler le traitement. (9)

« Il est important de reconnaître et de mettre l’accent sur les besoins des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique », a déclaré le Dr Stephen Chia, oncologue médical et président du Provincial Breast Tumour Group au sein de la BC Cancer Agency. « Nous avons souvent tendance à entendre parler de “survie” et de “guérison”, mais lorsqu’il s’agit de maladie métastatique, il est essentiel de personnaliser le traitement en fonction des caractéristiques moléculaires des tumeurs à l’aide de traitements et de recherches ciblés. Plus important encore, il faut accroître le nombre d’options thérapeutiques disponibles afin que la vie des patients soit prolongée et que leur qualité de vie soit améliorée ou maintenue. »

Réception parlementaire de L’héritage vivant Afin d’aider au lancement de la campagne L’héritage vivant, le RCCS organise une réception sur la colline du Parlement. Elle marquera le début du mois de la sensibilisation au cancer du sein et soulignera la Journée nationale du cancer du sein métastatique qui est reconnue dans plusieurs paies à travers le monde le 13 octobre.

Date : Le mercredi 1er octobre 2014, de 17 à 19 h.

Lieu : Salle 238-S de l’édifice du Centre, colline du Parlement, à Ottawa

Présents : 
Judy Foote
, députée de Random-Burin-St. George’s 
le Dr Stephen Chia, oncologue médical et président du Provincial Breast Tumour Group, BC Cancer Agency 
Cathy Ammendolea, présidente du conseil d’administration du RCCS 
Le comité consultatif de L’héritage vivant, formé de femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique provenant de partout au Canada

La réception ciblera davantage le cancer du sein métastatique et soulignera aussi le projet de loi C-594, la Loi instituant la Journée nationale du cancer du sein métastatique. Ce projet de loi a été déposé en avril 2014 dans le but de désigner le 13 octobre de chaque année comme étant la Journée nationale du cancer du sein métastatique au Canada.

À propos du Réseau canadien du cancer du sein 
Le Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) est le plus important réseau national du Canada composé d’organisations et de personnes préoccupées par le cancer du sein dont le travail est guidé par des survivantes. Le RCCS s’efforce de faire valoir les perspectives et les préoccupations des survivantes du cancer du sein en faisant la promotion d’activités de partage de l’information, de sensibilisation et de défense de leurs intérêts. Rendez-vous à www.cbcn.ca pour obtenir de plus amples renseignements et pour participer àL’héritage vivant.

La campagne L’héritage vivant est menée en collaboration avec l’une des principales compagnies de recherche pharmaceutique du Canada.

- 30 –

Pour de plus amples renseignements, ou pour une entrevue, veuillez communiquer avec :

Niya Chari, gestionnaire des relations gouvernementales
Le Réseau canadien du cancer du sein 
613-230-3044
NChari@cbcn.ca

Amanda Federchuk, conseillère Groupe GCI 
416-486-7231 
amanda.federchuk@gcicanada.com

___________________________

  1. Réseau canadien du cancer du sein. Le cancer du sein métastatique au Canada. Disponible à :http://www.cbcn.ca/documents/cbcn_special_reports/MBCIC-Report-FR.pdf. Consulté le 26 juillet 2013.
  2. Réseau canadien du cancer du sein. Le cancer du sein métastatique au Canada. Disponible à :http://www.cbcn.ca/documents/cbcn_special_reports/MBCIC-Report-FR.pdf. Consulté le 26 juillet 2013.
  3. Société canadienne du cancer. Vue d’ensemble du cancer métastatique. Disponible à :http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/metastatic-cancer/metastatic-cancer/?region=on. Consulté le 26 juillet 2013.
  4. Réseau canadien du cancer du sein. Le cancer du sein métastatique au Canada. Disponible à :http://www.cbcn.ca/documents/cbcn_special_reports/MBCIC-Report-FR.pdf. Consulté le 26 juillet 2013.
  5. Sondage Count Us, Know Us, Join Us sur le cancer du sein avancé, Harris Interactive, commandité par Novartis Oncologie (2013). Disponible à :http://www.advancedbreastcancercommunity.org/countus/2013-global-survey.html?country=canada. Consulté le 26 juillet 2013.
  6. New England Journal of Medicine, Burstein, The Distinctive nature of HER2+ Cancers,http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp058197. Consulté le 11 août 2014.
  7. Redmond, C_BC Hormone Therapy options, pg. 1-6, 2010
  8. Dobrescu, Andrei. Study of Estrogen Receptor and Progesterone Receptor Expression in Breast Ductal Carcinoma In Situ by Immunohistochemical Staining in ER/PgR-Negative Invasive Breast Cancer. Le 9 mai 2011. Disponible à : http://www.isrn.com/journals/oncology/2011/673790/. Consulté le 9 avril 2012.
  9. La Société canadienne du cancer http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/cancer-research/research-trends/personalized-medicine/?region=on. Consulté le 6 août 2014.