By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Personnes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Tag : drug access

Vous venez de recevoir votre diagnostic (1re partie)

Vous venez d’apprendre que vous avez un cancer du sein et vous êtes bouleversée, déconcertée, terrifiée, voire plus. Vous avez du mal à accepter la nouvelle et vous ne savez pas par où commencer pour trouver de l’information sur la maladie ni comment vous préparer psychologiquement. Bien que l’on vous ait certainement remis de la documentation, il y a d’autres choses que vous voulez savoir à propos de cette maladie qui va changer votre vie. Vous avez effectué des recherches sur Google, mais vous n’arrivez pas à trouver de l’information non médicale.

Pour des soins plus justes

Cette année, le thème de la Journée mondiale contre le cancer est « Pour des soins plus justes ». Elle a pour but non seulement d’attirer l’attention sur les iniquités en matière de prise en charge du cancer, mais également d’encourager à agir pour réduire ces iniquités. Celles-ci peuvent être dues à des barrières sociales et systémiques, ainsi qu’à un problème général d’accès aux soins. Ces iniquités peuvent être réduites, voire éliminées. Vous trouverez ci-dessous les actions entreprises par le RCCS pour remédier à ces iniquités dans le domaine du cancer du sein ainsi que celles que vous pouvez vous-même prendre.

Le RCCS en action en 2021 : une rétrospective

Le Réseau canadien du cancer du sein existe pour que tous les Canadiennes et les Canadiens affectés par le cancer du sein aient la meilleure qualité de vie possible. Pour ce faire, nous relayons les points de vue et les préoccupations des patientes grâce à des ressources éducatives et des activités de défense de leurs droits et de leurs intérêts. Nous nous efforçons également de faire en sorte que ce que nous faisons est axé sur les patientes, crédible et équitable.

Traitements du cancer du sein au Canada : accès et financement

Un diagnostic de cancer du sein s’accompagne de nombreux défis et complications, mais l’accès aux médicaments et leur financement ne devraient pas en faire partie. Au Canada, les personnes atteintes d’un cancer du sein n’ont malheureusement pas toujours accès aux mêmes traitements médicamenteux d’une province ou d’un territoire à l’autre, et même lorsque c’est le cas, le financement des médicaments peut varier.

Des experts répondent à vos questions : un intervenant pivot répond à vos questions sur l’accès aux traitements médicamenteux contre le cancer du sein au Canada

Aujourd’hui, nous vous présentons les questions qui ont été abordées lors d’une session qui a eu lieu en octobre 2021, au cours de laquelle Michele MacDonald, technicienne en pharmacie et intervenante pivot en accès aux médicaments a répondu à des questions portant sur les traitements médicamenteux contre le cancer du sein au Canada. Vous trouverez entre parenthèses la référence temporelle de chaque question dans la vidéo.

Ce que vous devez savoir : Participer à des essais cliniques dans une autre province ou hors du pays

Je vis avec un cancer du sein métastatique depuis plus de huit ans. Même si je suis généralement opposée à la comparaison de la vie avec un cancer et en mourir à un combat, je considère que j’ai dû lutter, persévérer et travailler fort pour obtenir les meilleurs soins. Heureusement pour moi, les tumeurs à récepteurs hormonaux positifs (ER+/PR+) de ma plèvre, de mon foie et de ma lymphe ont répondu à l’hormonothérapie, mais pas de façon spectaculaire. Je suis maintenant rendue à ma septième série de traitements.

Méritons-nous ce mode de financement des médicaments ?

Quand je commençai à me sentir malade à l’été 2011, j’étais presque certaine de savoir ce qui n’allait pas. Je pensais que c’était mon endométriose qui faisait des siennes. Puis mes symptômes se transformèrent. Une recherche sur Google me convainquit qu’une ablation de ma vésicule biliaire devenait maintenant nécessaire. J’exagère, mais il demeure que malgré l’augmentation du nombre de signes avant-coureurs disparates, je restais persuadée qu’il y avait une explication toute simple. Je ne songeai jamais au cancer, même lorsque le gynécologue trouva dans mon sein une bosse dont j’ignorais l’existence.

Vivre avec le cancer du sein métastatique et apprendre à savourer chaque jour

Adriana Capozzi de Bradford en Ontario reçut un diagnostic de cancer du sein de stade III surexprimant HER2 en octobre 2014. Elle subit alors une mastectomie bilatérale, 25 séances de radiothérapie, quatre mois de chimiothérapie en plus de prendre de l’Herceptin pendant un an.

À la recherche d’un accès équitable et opportun aux médicaments

J’ai appris ce qu’était « l’accès équitable et opportun » aux médicaments oncologiques lors d’un atelier de défense des droits axé sur le cancer du sein métastatique offert par le Réseau canadien du cancer du sein en 2013. Je suis la première au Canada à qui Perjeta a été prescrit, soit quelques jours après son approbation par Santé Canada. Mon oncologue m’a fait part de résultats encourageants d’essais cliniques sur le blocage combiné, c’est-à-dire l’utilisation simultanée de deux médicaments contre le cancer du sein.