Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Éducation

blogue À nous la parole


Contributor : CBCN Team

Les thérapies artistiques et musicales offrent un soutien affectif et réduisent le stress

Quand on songe au mot « thérapie », l’image qui vient souvent en tête est celle d’une personne qui parle de ses émotions, assise devant un thérapeute ou couchée sur un canapé. Mais qu’arrive-t-il si vous n’arrivez jamais tout à fait à trouver les mots justes pour vous exprimer ou si discuter de vos sentiments ne semble pas vous aider ? La vérité, c’est que les thérapies varient dans leur forme et leur contenu. Les gens cherchent et créent de nouvelles façons d’affronter le stress qu’ils vivent.

Réduire le risque de cancers héréditaires du sein et de l’ovaire : le témoignage d’une femme

En octobre 2013, Allegra Kawa, qui habite Edmonton, subit l’ablation chirurgicale de ses deux seins. Elle songe également à la possibilité d’opter pour une hystérectomie et une ovariectomie.

Parlons soins palliatifs. 4e partie : Testaments, finances et directives préalables

Songer à la planification financière et à la rédaction de votre testament peut s’avérer compliqué et pénible, surtout quand vous souhaitez plutôt consacrer ce temps à votre famille et à votre bien-être. Certes, s’occuper de ces tâches peut sembler difficile, mais de nombreuses personnes affirment se sentir soulagées quand leurs affaires financières sont en ordre. Elles soutiennent qu’elles peuvent davantage profiter des moments passés avec leurs proches puisqu’elles n’ont plus constamment leur liste de choses à faire en tête. Aujourd’hui, nous examinons différents concepts qui peuvent porter à confusion lors de la rédaction d’un testament et de l’organisation de vos finances en fin de vie.

Des nouvelles du San Antonio Breast Cancer Symposium de 2019

Chaque année, des scientifiques, cliniciens et patients de partout dans le monde se réunissent au San Antonio Breast Cancer Symposium pour discuter des plus récentes recherches sur le cancer du sein. Nous vous présentons quelques points saillants de la conférence de 2019 :

Nos meilleurs billets de blogue de 2019 !

Nous sommes maintenant rendus en 2020 ! Comme cela paraît bizarre ! L’année 2019 fut occupée et marquante pour le RCCS. Nous avons donc pensé faire une rétrospective des billets de blogue qui selon vous, chers lecteurs, se sont révélés les plus utiles. Alors voici les 10 billets les plus lus de notre rubrique À nous la parole.

Ce que je pense honnêtement du livre The Complete Lymphedema Management and Nutrition Guide

Je me rappelle le choc ressenti lorsque j’ai appris l’existence du lymphœdème, un problème de santé chronique incurable qui m’accompagnera pour le reste de ma vie. Mes probabilités d’en être atteinte s’avéraient élevées puisque j’ai souffert d’un cancer inflammatoire du sein de stade III qui a nécessité l’ablation de tous mes ganglions lymphatiques axillaires du côté gauche.

Les biosimilaires contre le cancer : mises à jour récentes concernant les traitements

Au cours des dernières années, le RCCS s’est activé à informer les patients, les médecins et les groupes de défense des intérêts liés au cancer à propos des médicaments biosimilaires. Par l’entremise de son magazine numérique consacré aux biosimilaires et de son récent livre blanc Cancer du sein et biosimilaires : Recommandations sur leur utilisation, leur mise en œuvre et les communications avec le patient, il s’est en effet employé à faire de la sensibilisation au sujet du recours aux biosimilaires pour traiter le cancer du sein.

Comment vos dons soutiennent les personnes qui en ont le plus besoin

Voici que revient le temps des Fêtes ! Vous vous préparez sans doute à célébrer et à partager cette période de festivités avec ceux que vous aimez et peut-être avez-vous profité des rabais offerts hier dans le cadre du Cyberlundi. C’est également le moment de l’année durant lequel de nombreuses personnes songent à donner aux gens dans le besoin. Aujourd’hui a lieu la journée Mardi je donne. Pour l’occasion, nous vous proposons un aperçu de ce que vos dons au RCCS nous aident à réaliser.

Tai-chi et qi gong : en quoi diffèrent-ils ?

Depuis longtemps, le tai-chi et le qi gong sont populaires dans le milieu du cancer du sein comme moyen d’atténuer les effets de la maladie. Cette semaine, nous nous intéresserons à ces deux types de thérapie chinoise, à leurs similarités, à leurs différences et à leurs bienfaits.

Parlons soins palliatifs. 3e partie : Le deuil - surmonter la perte

La vie est une succession de changements et chacun d’eux entraîne une perte. Chaque fois que nous perdons une chose ou une personne à laquelle nous sommes attachées, nous vivons un deuil. Nous devons faire le deuil du passé, de la vie telle qu’elle était avant, et nous sommes peut-être incapables d’imaginer l’avenir. Même s’il n’est pas toujours bienvenu, le deuil peut aider à trouver des façons de faire face à ce qui a été perdu et même à en sortir grandie.

Faits saillants de la conférence 2019 de la Société européenne d’oncologie médicale

Le RCCS a eu la chance de se joindre à des chercheurs, à des cliniciens, à des fabricants et à d’autres patients lors cette conférence européenne annuelle. L’objectif était d’en apprendre davantage sur les plus récentes connaissances et découvertes liées au cancer. Nous vous présentons ici les recherches qui nous semblent les plus intéressantes du point de vue des patientes atteintes d’un cancer du sein :

Le coût élevé du cancer

Vivre dans une communauté éloignée comme celle de Labrador City apporte son lot de défis. Nous n’avons qu’une seule épicerie où les prix sont élevés, l’essence coûte 1,34 $/L et il n’y a ni cinéma, ni boîte de nuit, ni autres lieux de divertissement. Quitter le Labrador signifie acheter un billet d’avion très dispendieux ou conduire entre 7 et 14 heures (tout dépendant de la direction prise) sur une autoroute partiellement asphaltée dont certaines sections sont souvent comparées à un sentier pour les vaches. Le défi le plus crucial demeure cependant l’accès à des soins de santé adéquats. Je l’ai personnellement constaté lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer.

Pourquoi la qualité de vos soins devrait-elle dépendre de votre lieu de résidence ? Notre nouvelle campagne met en lumière les différences dans l’accès aux traitements contre le CSm au Canada

Saviez-vous que l’accès aux traitements contre le cancer du sein métastatique de stade IV (CSm) n’est pas universel au Canada ? Nous demeurons dans un pays qui promeut les soins de santé pour tous sans exception, mais l’accès aux traitements contre le cancer varie selon les provinces.

Cette masse palpable

Je pourrais débuter ce texte comme le font toutes les séances de groupe de discussion :

— Bonjour, mon nom est Rébecca, j’ai 37 ans et un cancer du sein.

— Bonjour Rébecca.

Je pourrais. *Soupir*.

Assurance-médicaments 2019 : Quelle est la position des partis fédéraux au sujet de l’accès à un régime national d’assurance-médicaments ?

Préoccupation majeure pour les patientes atteintes d’un cancer du sein, l’accès aux médicaments en temps opportun constitue depuis longtemps un parcours semé d’embûches. L’accès inéquitable aux médicaments d’une province à l’autre, les pénuries de médicaments et les longs délais d’attente pour obtenir de nouveaux traitements ne sont que quelques exemples des obstacles auxquels se heurtent les patientes et leur famille dans leur quête d’un traitement. Un régime national d’assurance-médicaments — qui rembourserait les médicaments d’ordonnance de la même manière que le système de soins de santé — a souvent été proposé pour régler bon nombre de problèmes d’accès aux médicaments rencontrés actuellement par les Canadiens. Même si cette idée est débattue à l’échelle nationale depuis un bon moment, ce n’est que récemment qu’elle a gagné en popularité. À l’approche de l’élection fédérale du 21 octobre, le RCCS examine la position des principaux partis politiques fédéraux sur cette importante question :

L’expérience vécue fixe les priorités de recherche en matière de reconstruction mammaire

Selon la survivante du cancer du sein et membre du conseil d’administration du RCCS Cathy Hemeon de Mount Pearl, Terre-Neuve, « les patientes atteintes d’un cancer du sein fournissent les meilleurs conseils et témoignages afin d’établir des priorités de recherche ». Cathy fut donc ravie de participer à une rencontre nationale qui réunissait des patientes, soignants et cliniciens canadiens qui s’étaient fixé comme objectif de cerner les dix principales priorités en recherche sur la reconstruction mammaire post-mastectomie.

Parlons soins palliatifs. 2e partie : choisir vos soins

Nous nous entendons tous pour dire que le confort s’avère l’un des facteurs les plus importants à considérer dans les décisions concernant la fin de vie. Or, la définition même du confort varie selon les personnes. Demeurer à la maison le plus longtemps possible ou jusqu’à la mort peut être mis de l’avant par certains alors que d’autres se sentent mieux dans un établissement de soins. Si vous n’êtes pas certaine de ce qui vous conviendrait le plus, nous énumérons ci-dessous quelques éléments à examiner.

Enfin une compagnie d’assurance voyage qui couvre les affections préexistantes et les personnes qui vivent avec un cancer du sein métastatique !

Une des préoccupations communes des patientes et survivantesque nous entendons concerne les voyages après l’annonce d’un diagnostic de cancer du sein. Bien souvent, les compagnies d’assurance limitent de façon stricte les garanties des polices des personnes aux prises avec une maladie préexistante. Pour celles vivant avec un cancer du sein métastatique, trouver une assurance devient pratiquement impossible.

Quelle différence existe-t-il entre la physiothérapie et l’ergothérapie ?

Bien vivre avec un cancer du sein ou s’en rétablir nécessite une réadaptation. La physiothérapie et l’ergothérapie sont des termes souvent mentionnés lorsqu’il est question de réadaptation, mais leur signification véritable s’avère parfois obscure.

Parlons soins palliatifs. 1re partie : gérer les symptômes et tirer le meilleur parti de votre équipe de soins palliatifs

Il importe de souligner que vous n’avez pas à être en fin de vie pour bénéficier de ces soins. Ces derniers consistent en fait à obtenir la meilleure qualité de vie tout en vivant avec une maladie mortelle. Gérer les symptômes qui en découlent et veiller au bien-être affectif en sont des éléments-clés.