La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Série sur les essais cliniques. 1re partie : Que sont les essais cliniques et me conviennent-ils ?

Selon une étude menée en 2014 par le Partenariat canadien contre le cancer, moins de 7 % des adultes atteints d’un cancer ont pris part à un essai clinique1. Cette situation s’explique peut-être par le fait que de nombreux patients atteints de cancer ne sont pas au courant des essais cliniques, qu’ils ne savent pas comment s’y inscrire ou qu’ils doutent de leur innocuité. Cette première partie de notre série de blogues sur les essais cliniques décrira en quoi ils consistent pour que vous puissiez décider d’y participer ou non en toute connaissance de cause.

Qu’est-ce qu’un essai clinique ?

Les essais cliniques constituent une façon pour les médecins de surveiller de près et de tester le meilleur traitement, acte médical ou thérapie pour lutter contre diverses maladies. Ces études améliorent les normes de soins puisqu’elles peuvent déboucher sur des méthodes novatrices plus efficaces qui provoquent moins d’effets secondaires que les traitements disponibles en ce moment. Après les études précliniques (en recourant à des boîtes de Petri ou à des animaux), l’évaluation se tourne vers des patients2. Cette nouvelle étape sert à déterminer les avantages d’un traitement en le comparant à ceux offerts actuellement d’une part et à vérifier son innocuité d’autre part3.

Il existe différentes façons de mesurer les effets d’un traitement. Les plus communes consistent à mener des essais sur le terrain ou des essais d’observation. Au cours des essais sur le terrain, le traitement à l’étude est administré à des patients pour le comparer aux soins normalement prodigués. Les patients ne savent habituellement pas s’ils appartiennent au groupe expérimental ou au groupe placebo (aussi appelé groupe témoin). Les membres du groupe expérimental prennent le traitement à l’étude et les effets secondaires ressentis sont étroitement surveillés par les chercheurs et les médecins responsables du projet. Le groupe placebo quant à lui ne reçoit pas le traitement à l’essai, mais plutôt le traitement standard4. Au cours des essais d’observation, aucun traitement à l’étude n’est administré. Les patients sont plutôt simplement « observés » pour établir leurs facteurs de risque de souffrir d’une maladie5.

Les quatre phases d’essais cliniques

Les essais cliniques se divisent en quatre phases6. Durant la phase 1, le traitement en question n’est testé que sur quelques personnes pour en évaluer l’innocuité, les effets secondaires et les doses sécuritaires. L’essai passe ensuite à la phase 2 au cours de laquelle le traitement est administré à davantage de sujets. Encore une fois, son innocuité est examinée et les médecins poursuivent leur recherche de la meilleure posologie. Ils tentent aussi d’évaluer l’efficacité du traitement pour soigner la maladie. Par la suite, le traitement est habituellement offert à des milliers de patients dans le cadre de la phase 3. Cette dernière comprend également la comparaison du nouveau traitement avec le standard en vigueur. L’examen de l’efficacité et des effets secondaires se poursuit. Une fois la mise en marché approuvée, les médecins et les chercheurs précisent tout risque, avantage et utilisation autres du traitement au cours de la phase 4.

Pourquoi devrais-je participer à un essai clinique ?

Les essais cliniques contribuent à améliorer les normes de soins en offrant de nouvelles options pour traiter des maladies et pour en réduire le risque. Ils y parviennent en permettant aux médecins et aux chercheurs de tester ce qui fonctionne et en les aidant à décider si les bienfaits d’un traitement novateur en compensent les effets secondaires7. Puisque les patients font l’objet d’un suivi pendant les essais cliniques, vous pouvez être certaine qu’on s’occupera immédiatement de tout effet secondaire qui pourrait apparaître.

Même s’il ne faut pas s’y attendre pour tous les essais cliniques, certains peuvent indemniser en tout ou en partie la participation des patients. Assurez-vous de recevoir la confirmation de ce qui sera payé et de ce qui ne le sera pas avant de vous inscrire.

Comment puis-je participer à un essai clinique ?

Il existe de nombreuses façons d’obtenir des renseignements sur les essais cliniques disponibles. La première consiste à en parler avec votre médecin ou votre fournisseur de soins puisqu’il ou elle en connait peut-être. D’autres options s’offrent aussi à vous. Les essais cliniques se tiennent à divers endroits : centres de cancérologie, universités, hôpitaux. Conséquemment, vous pouvez communiquer avec ces établissements pour leur demander s’ils mènent des essais cliniques pour lesquels vous pourriez être admissible. Par ailleurs, Essais cliniques Ontario propose un site Web qui recense tous les essais cliniques en cours au Canada en utilisant les informations de la base de données ClinicalTrials.gov, qui dresse la liste de tous les essais cliniques ayant lieu dans le monde, y compris au Canada.

Puisqu’ils sont strictement réglementés, certains essais pourraient ne s’intéresser qu’à certaines caractéristiques précises présentes chez certains patients à ce moment. Assurez-vous donc de répondre à tous les critères d’admissibilité.

Photo par Olga Kononenko sur Unsplash