La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Des experts répondent à vos questions : un cancérologue répond à vos questions sur le cancer du sein RH positif

Apprendre qu’on est atteinte d’un cancer du sein engendre de nombreuses questions pour lesquelles on ne semble pas pouvoir obtenir de réponse, faute de temps, lors des différents rendez-vous médicaux. Nous avons donc créé une série de vidéos (en anglais), intitulée Q&E : Questions and Experts series, dans lesquelles différents experts répondront à des questions envoyées à l’avance ainsi qu’en direct. Ces vidéos pouvant être assez longues, nous avons décidé de vous fournir ici un guide des questions qui ont été posées afin que vous puissiez accéder plus facilement aux sujets qui vous intéressent.

Aujourd’hui, nous vous présentons les questions qui ont été abordées lors d’une session qui a eu lieu en avril 2021, au cours de laquelle le cancérologue Sandeep Sehdev, M.D., FRCPC, a répondu à des questions portant sur le cancer du sein RH positif. Vous trouverez entre parenthèses la référence temporelle de chaque question dans la vidéo.

COVID-19 : vaccins, essais cliniques et impact sur les traitements contre le cancer

  1. J’ai lu qu’une nouvelle étude réalisée au Royaume-Uni préconise d’administrer aux personnes atteintes d’un cancer leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 dans les trois semaines suivant la première dose. Est-ce que cette recommandation sera suivie au Canada? (3:35)  

  2. Y a-t-il, au Canada, une approche standardisée à l’échelle du pays pour l’administration des vaccins aux personnes atteintes d’un cancer? (6:04) 

  3. Concernant le vaccin AstraZeneca, le risque de formation de caillots de sang est-il encore plus élevé chez les personnes qui prennent du tamoxifène, puisque ce médicament entraîne lui-même un risque accru de caillots sanguins? (7:55)

Traitements médicamenteux

  1. En cas de cancer du sein triple positif et de cancer RH positif, dans quelles circonstances un traitement au tamoxifène pendant plus de 5 ans est-il indiqué? (11:43) 

  2. Si on n’a aucun ou peu d’effets secondaires avec le tamoxifène, est-ce que cela signifie que le traitement ne marche pas? Est-ce que cela constitue un moyen de juger de l’efficacité du traitement? (19:56) 

  3. Le cancer est revenu chez certaines personnes alors qu’elles étaient sous tamoxifène.  Y a-t-il un moyen de savoir si le traitement marche ou pas? Pourquoi cela marche-t-il pour certaines personnes et pas d’autres? (23:00) 

  4. J’ai 47 ans et je suis sous tamoxifène depuis le 18 mars 2018. Mes règles ont recommencé depuis peu, mais elles sont irrégulières et je ne sais jamais quand elles vont arriver. Mon cancérologue m’a dit que je ne dois pas avoir eu mes règles — ni aucun signe de règles — pendant 2 années complètes avant qu’on puisse m’enlever mes ovaires. Qu’en pensez-vous? (25:51) 

  5. Si on n’arrive à tolérer aucun inhibiteur de l’aromatase ni le tamoxifène, dans quelle mesure le risque de récidive augmente-t-il? Comment faire pour mitiger les effets secondaires que l’on ne tolère pas? (52:19) 

  6. Pouvez-vous nous en dire plus sur les médicaments et les compléments disponibles en libre-service à éviter lorsque prend du tamoxifène ou du létrozole? Comme, par exemple, Benadryl, Gravol ou le curcuma. (1:01:12) 

  7. Quelle est la dose minimale efficace de tamoxifène? (1:16:14) 

  8. Existe-t-il une alternative aux perfusions de Zometa? (1:19:41) 

Effets secondaires

  1. Si on n’a aucun ou peu d’effets secondaires avec le tamoxifène, est-ce que cela signifie que le traitement ne marche pas? Est-ce que cela constitue un moyen de juger de l’efficacité du traitement? (19:56) 

  2. Si on n’arrive à tolérer aucun inhibiteur de l’aromatase ni le tamoxifène, dans quelle mesure le risque de récidive augmente-t-il? Comment faire pour mitiger les effets secondaires que l’on ne tolère pas? (52:19) 

  3. Quels sont les différents traitements antihormonaux contre le cancer du sein RH positive à un stade précoce? Et quels sont ceux qui entraînent le moins d’effets secondaires chez les femmes postménopausées? (44:21) 

Analyses, traitements et choix en matière de traitement

  1. Le traitement endocrinien est-il plus adapté aux femmes qui connaissent une prolifération œstrogénique élevée — plus de 90 % — qu’aux femmes qui présentent une prolifération œstrogénique de 50 %? Si oui, cela signifie-t-il que ces femmes devront suivre le traitement endocrinien pendant 10 ans? (17:22) 

  2. Est-ce que l’on juge l’efficacité de la chimiothérapie à la quantité et à l’intensité des effets secondaires ressentis? Prenons, par exemple, la neutropénie : les personnes dont le nombre de neutrophiles baisse à cause de la chimiothérapie ont-elles de meilleurs résultats? Ou cela ne veut-il rien dire? (21:08)

  3. J’ai 47 ans et je suis sous tamoxifène depuis le 18 mars 2018. Mes règles ont recommencé depuis peu, mais elles sont irrégulières et je ne sais jamais quand elles vont arriver. Mon cancérologue m’a dit que je ne dois pas avoir eu mes règles — ni aucun signe de règles — pendant 2 années complètes avant qu’on puisse m’enlever mes ovaires. Qu’en pensez-vous? (25:51) 

  4. Pouvez-vous nous en dire plus sur le rôle des inhibiteurs CDK4/6 en cas de cancer métastatique et s’ils sont utilisés au stade précoce du cancer? (32:28)  

  5. Quels sont les différents traitements antihormonaux contre le cancer du sein RH positive à un stade précoce? Et quels sont ceux qui entraînent le moins d’effets secondaires chez les femmes postménopausées? (44:21) 

  6. Avez-vous des données sur le respect des traitements? Comment cela est-il mesuré? (48:30) 

  7. Si on n’arrive à tolérer aucun inhibiteur de l’aromatase ni le tamoxifène, dans quelle mesure le risque de récidive augmente-t-il? Comment faire pour mitiger les effets secondaires que l’on ne tolère pas? (52:19) 

  8. L’électrothérapie est-elle disponible en Ontario pour les personnes atteintes d’un cancer du sein qui s’est propagé à la peau? (1:07:22) 

  9. Quels sont les autres traitements disponibles pour traiter les métastases cutanées? (1:08:10)

  10. On m’a retiré 3 ganglions lymphatiques touchés par le cancer et 26 dans mon bras droit. Et j’ai eu une mastectomie de mon sein droit. Mon test Oncotype DX indique que la chimiothérapie ne m’offrirait que 2 à 3 % de chances de non-récidive. Donc, étant donnée la toxicité du traitement, mon médecin ne me le recommande pas. Je n’ai pas non plus fait de radiothérapie. Je ne connais personne d’autre dans le même cas que moi et je me demande si le fait de prendre de l’exémestane uniquement est suffisant pour réduire les risques de récidive? Existe-t-il d’autres moyens de réduire ces risques? (1:09:57) 

  11. Quelle est la différente entre les tests Oncotype DX et MammaPrint? Est-ce important de savoir lequel on fait? (1:21:48) 

  12. Depuis que vous êtes clinicien et cancérologue, trouvez-vous que les patientes sont plus informées et qu’elles comprennent mieux la maladie? (1:26:14) 

  13. Dans quelles situations les inhibiteurs hormonaux ne sont-ils pas recommandés? (1:28:10) 

Ovaires, fertilité et ménopause

  1. J’ai 47 ans et je suis sous tamoxifène depuis le 18 mars 2018. Mes règles ont recommencé depuis peu, mais elles sont irrégulières et je ne sais jamais quand elles vont arriver. Mon cancérologue m’a dit que je ne dois pas avoir eu mes règles — ni aucun signe de règle — pendant 2 années complètes avant qu’on puisse m’enlever mes ovaires. Qu’en pensez-vous? (25:51) 

  2. Quels sont les différents traitements antihormonaux contre le cancer du sein RH positive à un stade précoce? Et quels sont ceux qui entraînent le moins d’effets secondaires chez les femmes postménopausées? (44:21) 

Risques de récidive

  1. Le cancer est revenu chez certaines personnes alors qu’elles étaient sous tamoxifène. Y a-t-il un moyen de savoir si le traitement marche ou pas? Pourquoi cela marche-t-il pour certaines personnes et pas d’autres? (23:00) 

  2. Si on n’arrive à tolérer aucun inhibiteur de l’aromatase ni le tamoxifène, dans quelle mesure le risque de récidive augmente-t-il? Comment faire pour mitiger les effets secondaires que l’on ne tolère pas? (52:19) 

  3. Quels sont les trois meilleurs moyens de prévenir une récidive du cancer du sein? (54:58) 

  4. Comment la vitamine D et l’aspirine agissent-elles dans la prévention d’une récidive? (57:56) 

  5. On m’a retiré 3 ganglions lymphatiques touchés par le cancer et 26 dans mon bras droit. Et j’ai eu une mastectomie de mon sein droit. Mon test Oncotype DX indique que la chimiothérapie ne m’offrirait que 2 à 3 % de chances de non-récidive. Donc, étant donnée la toxicité du traitement, mon médecin ne me le recommande pas. Je n’ai pas non plus fait de radiothérapie. Je ne connais personne d’autre dans le même cas que moi et je me demande si le fait de prendre de l’exémestane uniquement est suffisant pour réduire les risques de récidive? Existe-t-il d’autres moyens de réduire ces risques? (1:09:57) 

Cancer métastatique

  1. Pouvez-vous nous en dire plus sur le rôle des inhibiteurs CDK4/6 en cas de cancer métastatique et s’ils sont utilisés au stade précoce du cancer? (32:28)  

  2. L’électrothérapie est-elle disponible en Ontario pour les personnes atteintes d’un cancer du sein qui s’est propagé à la peau? (1:07:22) 

  3. Quels sont les autres traitements disponibles pour traiter les métastases cutanées? (1:08:10) 

Prévention et facteurs de risque : génétique, environnement et hygiène de vie

  1. Quel rôle joue la mutation du gène CHEK2 dans le cancer du sein RH positif? Quelle attention doit-on donner à cela? (30:12) 
  2. Je n’ai aucun antécédent familial de cancer du sein. Quelle est la probabilité que ma fille en développe un? (38:30)

Photo par Alejandro Escamilla sur Unsplash