Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Éducation

blogue À nous la parole

Quelle différence existe-t-il entre la physiothérapie et l’ergothérapie ?

Bien vivre avec un cancer du sein ou s’en rétablir nécessite une réadaptation. La physiothérapie et l’ergothérapie sont des termes souvent mentionnés lorsqu’il est question de réadaptation, mais leur signification véritable s’avère parfois obscure.

Les interventions chirurgicales, la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent entraîner des répercussions énormes sur le corps d’une personne. Les interventions chirurgicales peuvent vous exposer à un risque de lymphœdème, la radiothérapie peut provoquer la formation de tissu cicatriciel et la chimiothérapie met à plat, au propre comme au figuré, en plus de fréquemment causer des symptômes de cerveau embrumé. La physiothérapie et l’ergothérapie peuvent toutes deux contribuer grandement à atténuer ces effets secondaires du traitement tout en favorisant une meilleure image de soi et un bien-être accru. Nous expliquerons en quoi consistent ces thérapies, quelles sont leurs différences et leurs similitudes et comment elles peuvent vous aider à améliorer votre qualité de vie.

Physiothérapie

L’objectif de la physiothérapie s’avère somme toute assez simple. Selon la World Confederation for Physical Therapy, les « les services offerts par les physiothérapeutes visent permettre aux patients d’acquérir, de maintenir et de retrouver un maximum d’amplitude de mouvement et de capacité fonctionnelle ». Autrement dit, les physiothérapeutes cherchent à améliorer les capacités physiques de leurs patients.

Les opérations et la radiothérapie peuvent entraîner des séquelles considérables sur le corps des personnes atteintes d’un cancer du sein. Chez les femmes qui vivent avec un cancer du sein métastatique, le cancer lui-même peut aussi parfois causer de la douleur et des problèmes de mobilité. Par le biais de différentes techniques, la physiothérapie peut aider à soulager ces effets secondaires.

Étirements : Il s’agit d’une excellente façon d’améliorer l’amplitude des mouvements tout en contribuant à prévenir les symptômes de lymphœdème. En commençant doucement par de légers étirements, vous pourrez constater une plus grande mobilité et une douleur moindre.

Exercices : Si vous craignez de développer des symptômes de lymphœdème, si vous souhaitez augmenter l’amplitude de vos mouvements ou si votre cancer du sein métastatique affecte d’autres parties de votre corps, des exercices de musculation peuvent constituer une étape utile.

Un physiothérapeute qui se spécialise en oncologie peut vous enseigner différents exercices d’étirement et de musculation que vous pourrez pratiquer quotidiennement à la maison. Pour éviter toute aggravation de votre situation, il veillera à ce que vous ne dépassiez pas vos limites.

Massages : Autre forme de physiothérapie, les massages peuvent être pratiqués seuls étant donné leur grand nombre de bienfaits. Ils peuvent non seulement améliorer l’amplitude des mouvements et le drainage lymphatique, mais également relaxer, selon le type de massage que vous recevez. Il importe cependant de trouver un physiothérapeute ou un massothérapeute formé pour offrir des services aux personnes atteintes de cancer ou de lymphœdème.

Ergothérapie

Alors que la physiothérapie s’attarde au domaine physique, l’ergothérapie se concentre sur le corps tout entier. Selon l’Association canadienne des ergothérapeutes, l’ergothérapie consiste en « un type de soin de santé qui aide à résoudre les problèmes qui font obstacle avec la capacité d’une personne à faire les choses qui lui sont importantes ».

Les ergothérapeutes formés en oncologie peuvent épauler les patients qui désirent améliorer des aspects physiques tels l’équilibre et la coordination. Cependant, leurs compétences vont bien au-delà des contraintes physiques que vous pourriez rencontrer :

  • Ils peuvent vous enseigner comment stimuler votre mémoire ou adapter votre style de vie pour tenir compte de votre cerveau embrumé.
  • Ils peuvent vous montrer comment de simples changements à vos habitudes de vie quotidiennes peuvent atténuer vos symptômes de lymphœdème, de neuropathie ou d’autres effets secondaires courants du cancer. Ces changements peuvent notamment concerner les soins de la peau, la prévention des infections et l’adaptation de vos tenues vestimentaires à vos besoins.
  • Ils peuvent vous prodiguer des conseils pour vous aider à préserver votre énergie ou l’augmenter si les effets secondaires de la chimiothérapie ou d’autres traitements se font sentir.
  • Ils peuvent également vous soutenir dans le développement de stratégies d’adaptation si vous ressentez des symptômes de stress ou d’anxiété.

De manière générale, l’objectif d’un ergothérapeute est d’améliorer votre situation ou de proposer des mesures d’adaptation pour tous les aspects de votre vie si le cancer et ses traitements entraînent des répercussions qui vont au-delà de considérations physiques.

Faire appel aux physiothérapeutes et aux ergothérapeutes comporte de grands avantages et peut améliorer votre qualité de vie. Communiquez avec votre équipe de soins oncologiques pour savoir s’il y a dans votre région des thérapeutes formés pour traiter les effets secondaires du cancer. Recourir à ces professionnels peut occasionner des coûts, alors veillez à vérifier ce qui est couvert par votre assureur privé si vous en avez un. Vous pouvez également demander aux membres de votre équipe de soins oncologiques s’il existe des groupes communautaires qui offrent des services liés au bien-être.