Donner la parole aux Canadiennes préoccupées par le cancer du sein

Éducation

blogue À nous la parole

Ma participation au précieux travail effectué par l’Inuit Cancer Project

Par Wendy Panagopoulos, membre du conseil d’administration du RCCS

Les 1er et 2 mai, j’ai eu le plaisir de représenter le RCCS à une rencontre du comité consultatif de l’Inuit Cancer Project mené par Pauktuutit Inuit Women of Canada. Tenue à Iqaluit au Nunavut, cette réunion a permis à tous les participants de se rencontrer en personne pour discuter des grandes lignes du projet, de l’avancement des travaux et des activités récentes. Il y a aussi eu des tables rondes qui ont fourni l’occasion d’échanger sur les leçons retenues, les façons de renforcer l’engagement communautaire, les capacités communautaires et les étapes à venir.

La deuxième journée était axée sur le lancement officiel des documents les plus récents publiés par l’Inuit Cancer Project. « Unuusinni Aqqusaaqtara – My Journey » (Mon expérience) est un recueil de ressources pour améliorer les connaissances des Inuits sur le cancer, pour encourager l’adoption de saines habitudes de vie et pour offrir des mesures de soutien concrètes à ceux qui affrontent un cancer. Ces ressources, disponibles en anglais et dans des dialectes régionaux d’inuktitut, comprennent :

  • Une brochure pour vous permettre d’en apprendre davantage sur le cancer ;
  • Une brochure pour vous aider lors du diagnostic. Vous y trouverez une liste de questions à poser et un endroit pour consigner vos réflexions ;
  • Des vidéos de patients ou de survivants du cancer qui partagent leur expérience vécue ;
  • Une carte interactive qui vous permet de repérer les endroits où vous pouvez recevoir des traitements ;
  • Et finalement, des feuilles de plan de traitement pour vous aider à faire le suivi de vos rendez-vous.

Toutes ces ressources utiles sont accessibles sur le site Web de Pauktuutit ici (en anglais seulement). Jumelés au glossaire Kaggutig Inuit du cancer, la première publication parue dans le cadre du projet, ces documents et outils sont conçus pour veiller à ce que les Inuits obtiennent des renseignements exacts sur le cancer, à l’instar de tous les Canadiens. Ils sont magnifiquement faits et continueront, nous l’espérons, à améliorer l’accès et la qualité des soins oncologiques reçus par les Inuits, peu importe où ils vivent.

Participer à l’expérience culturelle enrichissante qu’a été cette rencontre et y représenter le RCCS a été pour moi un grand honneur et une chance inouïe. J’estime que les Inuits sont des gens forts, résilients et remarquables qui cherchent une solution aux problèmes causés par d’importants changements environnementaux et sociaux. Souffrir d’un cancer est difficile en soi, peu importe où nous vivons. Imaginez alors devoir quitter votre communauté et votre maison pour obtenir des traitements indispensables et du soutien, qui ne sont offerts que dans le sud du pays. Le travail accompli dans le Nord par Pauktuutit dans de nombreux domaines est renversant. Comme tant d’autres femmes dans le monde, elles participent à cette tâche ardue et importante que représente le développement communautaire dans un contexte de tensions et d’enjeux sociaux auxquels sont confrontés les leurs.

Je suis convaincue que j’y ai croisé certaines des personnes les plus incroyables qu’il me sera donné de rencontrer au cours de ma vie. J’ai vu, plutôt brièvement, un des plus beaux endroits au Canada, même si sa nouvelle place dans le monde reste à déterminer. J’espère transmettre aux étudiants en soins infirmiers avec lesquels je travaille toute cette splendeur et cet espoir. Je souhaite qu’ils puissent mieux comprendre la complexité, mais aussi la beauté, de la vie et du travail dans le Nord.