By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Personnes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Recommencer à faire des rencontres amoureuses lorsque l’on a ou que l’on a eu un cancer du sein

L’idée de recommencer à faire des rencontres amoureuses après avoir eu un cancer du sein peut susciter de la nervosité ou de l’excitation. Cela peut aussi raviver ou accroître les émotions que l’on a ressenties lors de l’annonce du diagnostic ou pendant les traitements. Chez les personnes qui font de l’anxiété ou de la dépression, ces émotions peuvent les amener à se focaliser uniquement sur les aspects négatifs de la rencontre amoureuse. Et si l’on est réticent, on pourrait avoir de la difficulté à s’imaginer rencontrer des gens et apprécier cela. Même si les experts en relations amoureuses s’accordent à dire que les personnes ayant survécu à un cancer ne devraient pas avoir plus de problèmes à rencontrer du monde que celles n’ayant jamais eu de cancer, les changements physiques et psychologiques qui peuvent survenir en nous pourraient nous faire douter de nos capacités et nous poser des questions telles que : Quand dois-je aborder le sujet du cancer? Suis-je attirante? Que faire si la relation devient intime? Que faire si on me rejette à cause du cancer?

Recommencer à faire des rencontres amoureuses après avoir eu un cancer du sein est un choix personnel. Certaines personnes trouvent difficile de commencer une nouvelle relation ou de rencontrer du monde alors qu’elles sont en plein traitement. En effet, la chimiothérapie, la radiothérapie et les interventions chirurgicales peuvent avoir de sérieuses répercussions sur notre énergie, notre appétit, notre apparence physique et notre libido. On peut, par exemple, avoir l’impression de ne plus être soi ou de donner une mauvaise première impression à la personne que l’on a en face de soi. De plus, lorsque l’on est en plein traitement ou en rémission, on doit consacrer beaucoup de temps aux rendez-vous médicaux. Ainsi, pour toutes ces raisons, certaines personnes préfèrent attendre d’avoir fini les traitements ou d’être en rémission pour recommencer à rencontrer du monde.

Certaines personnes considèrent que le fait de rencontrer du monde les aidera à se sentir « normales » et que cela les aidera à se changer les idées. D’autres ressentent de l’anxiété à l’idée de rencontrer de nouvelles personnes ou de commencer une nouvelle relation alors qu’elles tentent toujours de s’adapter aux changements d’ordre personnel, physique et psychologique occasionnés par la maladie et les traitements. Les plus jeunes peuvent ressentir plus de pression à rencontrer du monde, en particulier si beaucoup de gens autour de soi se mettent en couple ou se marient. Aussi, ce qui importe, c’est que la décision vienne de vous et que vous l’ayez prise pour les bonnes raisons.

En décidant de recommencer à faire des rencontres, l’une des plus grandes craintes à laquelle vous devrez peut-être faire face est la façon dont vos partenaires potentiel(le)s réagiront à l’annonce de votre diagnostic. Malheureusement, on ne peut pas contrôler la façon dont les gens réagissent. Par exemple, certaines réactions pourront découler de l’expérience personnelle ou familiale de la personne avec le cancer. Si un(e) partenaire potentiel(le) décide de ne plus voir après que vous lui avez parlé de votre maladie, sachez que cela n’a rien à voir avec vous et que beaucoup de gens n’arrivent pas à gérer ce genre de situation pour diverses raisons. Cela signifie simplement que cette personne n’était pas faite pour vous et souvenez-vous que cette rencontre ne reflète en rien la façon dont les autres rencontres se passeront.

Articles connexes :

  • 2020-11-10 00:00

    Les relations sexuelles ne constituent pas fréquemment un sujet de discussion auprès des médecins et des oncologues, ni même des amis. Néanmoins, les changements et les adaptations imposés par un cancer du sein peuvent s’avérer considérables pour vous et votre partenaire, selon l’importance que revêtait la sexualité dans votre vie avant votre diagnostic et vos traitements.