La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Affronter la « scanxiété »

La scanxiété n’est peut-être pas officiellement un vrai mot, mais les émotions qu’elle évoque sont bien réelles. Very Well Health la définit comme un terme utilisé pour « décrire l’anxiété ressentie par les personnes atteintes d’un cancer pendant l’attente liée à un examen d’imagerie ». Il est possible de ressentir une appréhension avant les tests d’imagerie, pendant leur déroulement et lors de l’attente des résultats, et ce peu importe si les tests ont été réalisés pour poser un diagnostic, faire le suivi d’un traitement, vérifier s’il y a une récidive ou dans le cadre d’un examen de santé de routine. L’appréhension et la peur ressenties peuvent aller de la claustrophobie dans l’appareil d’imagerie à l’anticipation du pire scénario possible. De nombreuses personnes ressentent une « scanxiété ». Il importe donc de connaître des techniques qui contribuent à éliminer l’anxiété.

Prendre conscience de vos sentiments

La première étape pour atténuer vos peurs est d’admettre leur existence, à vous-même et à votre équipe de soins si nécessaire. Il est important de reconnaître que vous ressentez véritablement de l’anxiété et de savoir que vous n’êtes pas seule dans cette situation. Si vos peurs sont accablantes, il s’avérera utile d’en parler à votre équipe de soins qui pourra ainsi rendre l’expérience aussi agréable que possible.

Effectuer des recherches et planifier

Si vous ressentez de l’anxiété avant votre test d’imagerie, en connaître le déroulement peut s’avérer utile. Consultez des sites Web très réputés, lisez des dépliants ou posez des questions sur l’examen à venir. Vous voudrez savoir à quoi ressemble la machine, comment l’examen se déroulera, combien de temps il durera et obtenir toute autre information disponible. En sachant à quoi vous attendre, vous laissez très peu de place à l’anxiété causée par l’inconnu. Cela signifie également que vous pouvez planifier la journée de votre test. Certains centres fournissent des écouteurs. Si c’est le cas du centre où aura lieu votre rendez-vous, vous pouvez créer une liste d’écoute composée de vos chansons préférées pour vous calmer pendant l’examen. Vous aurez aussi peut-être le droit d’être accompagnée. Le savoir peut s’avérer utile puisque vous pourrez discuter de vos peurs avec la personne choisie avant votre rendez-vous. En revanche, même si effectuer des recherches est profitable, il ne faudrait pas exagérer, car cela pourrait vous ramener à la case départ.

Vous joindre à un groupe de soutien

Reconnaître vos peurs et en faire part à votre équipe de soins s’avère recommandé, tout comme discuter avec d’autres qui ont vécu la même expérience. Vous pouvez vous joindre à des groupes de soutien offerts en ligne ou en personne pour parler à des gens qui ressentent ou qui ont ressenti de la scanxiété. Ces gens qui éprouvent les mêmes craintes peuvent vous aider à confirmer que vous n’êtes pas seule dans cette situation et vous révéler les stratégies d’adaptation qui ont fonctionné pour eux. Ils pourront également trouver un équilibre entre reconnaître le caractère réel de vos peurs et fournir un soutien positif et du réconfort.

Le groupe Facebook du Réseau canadien du cancer du sein constitue un excellent point de départ.

Vous changer les idées

Si votre scanxiété se manifeste avant l’examen d’imagerie ou pendant l’attente des résultats, trouvez une façon positive de vous distraire. Regardez la télévision, lisez un livre, entourez-vous de vos proches et amis ou livrez-vous à un nouveau passe-temps. Le simple fait de demeurer occupée et de penser à autre chose signifie que vous consacrerez moins de temps à vous inquiéter de choses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle. La méditation, la méditation pleine conscience, le yoga ou de légères activités physiques constituent d’excellentes façons de vous distraire tout en favorisant une bonne santé mentale. Bien que notre magazine sur les thérapies complémentaires s’adresse davantage aux personnes qui suivent un traitement actif ou qui subissent des effets secondaires du traitement, il représente une excellente source d’informations pour commencer vos recherches.